Aux frontières de l'exil : Victor Hugo, historique et fantastique

Thierry Saint Solieux - 14.09.2013

Bande Dessinée - Victor Hugo - exil - historique


Victor Hugo, immense écrivain, est aussi un homme de convictions, sincèrement ému par le mauvais sort fait aux humbles et aux faibles, et mettant son talent au service des plus nobles causes. C'est aussi une force de la nature et un grand amoureux ! Un sacré personnage, donc, qui bénéficie aujourd'hui d'un album de bande dessinée à sa (dé)mesure. Victor Hugo, aux frontières de l'exil d'Esther Gil et Laurent Pathureau paraît chez Daniel Maghen. 

 

chronique BD avec BDfugue

 

 

 

 

 

Cette galerie d'art se double depuis un certain nombre d'années d'une maison d'édition, qui publie des ouvrages d'illustration et des bandes dessinées. Elle compte peu de titres à son catalogue, mais toujours de grande qualité.

 

Victor Hugo, aux frontières de l'exil offre un point de vue original sur le grand homme en ce qu'il mélange réalité et fiction, vie et littérature. En 1853, Victor Hugo est un opposant politique farouche à Napoléon III qu'il brocarde dans ses écrits depuis son refuge de l'île anglo-normande de Jersey. Il est aussi un père désespéré, inconsolable depuis la mort de sa fille Léopoldine, et qui enchaîne les séances de spiritisme pour essayer de communiquer avec la défunte. 

 

Celle-ci lui apparaît et laisse entendre que sa noyade suite à un naufrage sur la Seine, à hauteur de Villequier, n'est peut-être pas un accident. Hugo décide de se rendre sur les lieux du drame pour essayer d'en savoir plus. Une médaille retrouvée sur le cadavre de Charles Vacquerie, mort en tentant de porter secours à Léopoldine, son épouse, emmène le poète sur la piste d'un mystérieux marinier. 

 

Au risque d'être arrêté à tout moment par la police impériale, il se rend à Paris où les registres de la préfecture renferment l'identité de cet homme : c'est un nommé Thénard. Dans la capitale, Hugo peut compter sur Léonie d'Aunet, sa muse et sa maîtresse, et reçoit à point nommé l'aide du jeune Gavroche quand il s'aventure dans les quartiers mal famés. Mais sans le savoir, il est surveillé par la police, en la personne d'un certain François Vidocq... 

 

Partant des zones d'ombre qui demeurent autour du drame de Villequier, Esther Gil et Laurent Pathureau extrapolent intelligemment. Ils imaginent ainsi une enquête où Victor Hugo rencontre des personnages appelés à devenir sujets de ses romans, et où l'on aperçoit des figures emblématiques de l'époque.

 

Victor Hugo - aux frontières de l'exil

 Esther Gil, Laurent Paturaud

sur BDfugue.com

Napoléon III, despote manipulateur, mais aussi le Baron Hausmann, dont les travaux d'urbanisme ont pour but d'assainir le vieux Paris... et de créer de larges avenues où l'armée peut facilement détruire les barricades d'éventuels insurgés !

 

En parallèle de tout cela, nous suivons le parcours tragique de John Charles Tapner, petit employé tranquille vivant sur l'île de Guernesey. Derrière cette façade de respectabilité, c'est en fait un escroc et un mari volage qui loge sa maîtresse et leur enfant adultérin dans la pension de madame Saujon.

 

Celle-ci est assassinée et le bâtiment incendié. Arrêté sur les lieux du crime, Tapner devient le coupable idéal. Condamné à être pendu, son cas émeut Victor Hugo qui lance une pétition pour commuer sa peine. 

 

Le gouvernement anglais hésite, mais l'ambassadeur de France intervient pour faire pression et contrecarrer l'influence que peut avoir Hugo sur l'opinion publique. Le défenseur de l'abolition de la peine de mort ne peut-il être pourtant ébranlé dans ses convictions si l'accident de Villequier est en fait un meurtre ?

 

C'est la question que pose les auteurs de cette bande dessinée grave et tragique, dont le dessin élégant, d'une sobriété toute classique est constamment remarquable. Profitons-en pour relire Victor Hugo !

 

{CARROUSEL}