BD aveugle : Invisible

Christelle Gombert - 11.12.2015

Bande Dessinée - collège - solitude - adolescence


Marie en a marre. Marre qu'on ne retienne jamais son prénom, marre de rendre service sans rien recevoir en retour, marre qu'on ne la voie pas alors qu'elle prend pourtant pas mal de place. Même ses parents sont trop occupés par leurs problèmes d'argent et les caprices du petit dernier pour s'intéresser à elle. Tout le monde regarde à travers elle comme si elle était invisible… sauf Soan. L'espoir renaît avec cette amitié qui prend toute la place dans la vie de Marie. Un peu trop de place, sans doute.

 

Invisible vient clore une série de quatre bandes-dessinées écrites par Charlotte Bousquet et illustrées par Stéphanie Rubini. Chaque tome peut être lu séparément : dans chaque livre, un personnage secondaire du volume précédent devient le protagoniste. On voyage ainsi d'une intimité à l'autre, au sein d'une classe de collège qui ressemble à toutes les autres : une jungle, que reconnaîtront tous ceux qui la traversent ou l'ont traversée.

 

Après avoir abordé sans tabou ni détour des sujets aussi complexes que l'homosexualité, les relations dans une famille recomposée et le harcèlement, Charlotte Bousquet met les mots exacts sur la douleur palpable, réelle, d'une ado en détresse silencieuse. Les illustrations de Stéphanie Rubini viennent parfois accompagner, parfois adoucir ces textes puissants.

 

Ça sent le vécu. Ça frappe juste. La dernière page est une véritable claque.

Ce n'est pas Marie qui est invisible : c'est nous qui sommes aveugles.