Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

BD interrogative : Les Quiquoi et l'étrange maison qui n'en finit pas de grandir

Charlotte Mada - 11.09.2015

Bande Dessinée - Humour - Monstre - Peur


Olive dessine une maison. A moins que ce soit un bateau. Mais non, c'est une maison ! Et si notre petite bande de joyeux lurons y entrait ? La déco n'est pas terrible, mais cette demeure est surtout très étrange : l'intérieur y est bien plus grand que l'extérieur, les miroirs n'y reflètent pas celui qui est devant, et un monstre monstrueux y habite...

 

Les Quiquoi et l'étrange maison qui n'en finit pas de grandir nous embarquent dans un univers loufoque : on ne voit rien ? Qu'à cela ne tienne, il n'y a qu'à demander à Olive de dessiner un interrupteur. Un monstre à fuir ? On dessine un trou dans le mur, on le gomme une fois passés, et on est sauvés. Les miroirs, quant à eux, sont tellement vieux que leurs reflets sont en retard : ils reflètent la personne qui vient de passer devant eux et non celle qui y est. Bref, on rigole bien. Et on tremble également de peur devant le monstre monstrueux qui habite les lieux. Mais finalement, avec un peu d'imagination, il n'est pas compliqué de venir à bout de ses frayeurs...

 

Olivier Tallec, aidé de Laurent Rivelaygue, transforme ses petits héros de Qui quoi qui ? et Qui quoi où ? en personnages de bande dessinée. Olive le raton-laveur artiste, Pétole la petite fille tête brûlée, Pamela l'oursonne indécise, Boulard le garçonnet râleur, Raoul le singe trouillard et Mixo le lapin intello – petits personnages tout en rondeurs et en couleurs – se promènent au milieu d'un décor tout simple fait au trait et agrémenté de quelques éléments colorés : une plante par-ci, un siège par-là. Et la petite touche intellectuelle de Mixo pour finir : savez-vous de quand datent les plus vieilles cabanes ? Non ? Eh bien courez acheter Les Quiquoi et l'étrange maison qui n'en finit pas de grandir et vous le découvrirez.