BD onirique (bis) : Hilda et la parade des oiseaux

David Bethy - 04.11.2014

Bande Dessinée - amitié - solidarité - Imaginaire


Les faux becs et plumes multicolores sont ajustés, la parade des oiseaux est bientôt prête.

Musiques, chants et...mais ? Il manque un invité ?

Tirs à volonté sur les oiseaux du côté des nouveaux amis de Hilda. Pfff quel drôle de façon de tuer le temps ?!

 

S'accoutumant à son nouveau chez elle, Hilda regrette ses montagnes, ses elfes, ses géants, mais il est temps d'aller de l'avant et de voir ce que la ville nous réserve. Cependant, cette ville pleine de monde et d'agitation inquiète quelque peu la maman d'Hilda qui s'accroche à son ange comme un Koala à sa maman. L'effervescence monte, la fête va commencer et Hilda s'est vu abandonner par son petit groupe, persuadé qu'elle retrouvera son chemin.

 

Il faut prendre de la hauteur ! Débrouillarde, Hilda pointe du côté d'un clocher afin de quérir le toit de sa maison, accompagné d'un oiseau à l'aile blessé et à la mémoire aussi ajourée que le fromage à trous. Ce casse-pied est une vraie plaie, mais Hilda sous ses airs ronchons adore rendre service.

Pourvu qu'il ne soit pas trop tard pour rejoindre sa maman à temps !

 

Hilda et la parade des oiseaux est le tome 3 des aventures de la petite héroïne aux cheveux bleues. Forcées de quitter ses montagnes adorées - il faudra lire le tome 2 pour en savoir plus-, sa maman et elle s'accoutument à l'absence d'air pur et d'insouciance. Si la maman a du mal à se rassurer, Hilda reste toujours aventureuse pour les besoins de l'histoire, mais cependant obéissante, malgré ces envies d'explorer dehors. L'aventure vient elle-même détourner notre petit « chaperon » sans chaperon.

Point de loup, mais une grande fête qui se prépare et le temps de prendre le temps d'aller de l'avant. Hilda reste curieuse de tout, ronchonne, mais serviable, elle n'hésite pas à porter secours à l'oiseau qui vient de piquer du bec. La maman en sera quitte pour une petite frousse qui se termine bien.

 

Ce tome de Luke Pearson reste adorablement fantaisiste et nous surprend par l'originalité de l'aventure proposée. Un tome peut en cacher un autre, différent, mais tout aussi divertissant, malin, tendre et drôle.

Les jeunes lecteurs ne manqueront pas les petits détails dessinés, les petites leçons de solidarité évidente et tellement simple, des petites graines éducatives en Bande dessinée plantées dans un terreau d'imaginaire sympathique.

 

Frais et dynamique !! On aime !