Bon, mauvais ou sale flic : mais Keuf fait la police ?

Clément Solym - 01.09.2012

Bande Dessinée - flics - police - uniforme


La couverture du dernier album de Séra ? Un dos. Le dos d'une femme. Une femme armée, équipée de menottes (les "pinces" dans le jargon du métier), et qui semble attendre, surveiller. Veiller ? Elle est flic, le mot est écrit en grand sur son uniforme. Comme un stigmate. C'est Flic (Casterman) de Bénédicte Desforges et Séra. 

 

La Chronique BD de BDfugue.com

 

 

 

 

 

En 2005, Bénédicte Desforges commence à écrire un blog où elle propose des anecdotes, des impressions, des souvenirs de ses rencontres au jour le jour en tant que gardien de la paix dans une unité anti criminalité des Hauts-de-Seine. Après avoir réussi le concours d'officier, elle devient lieutenante de police et commande une brigade. De ses expériences, bonnes ou mauvaises, elle tire la matière d'un livre : Flic, chroniques de la police ordinaire aujourd'hui adapté en bande dessinée

 

Tout le monde a une opinion sur la police et les policiers... pardon ! Sur les flics !!! Le mot n'est pas anodin, familier, mais un brin méprisant aussi : on parle d'un "bon flic", d'un "sale flic". Personne n'aime spontanément la police : "les gens, plus y'a de flics autour d'eux, plus y z'ont peur" (Coluche), et certains rejettent carrément tout porteur d'uniforme ! 

 

flics

Flic, Sera Bénédicte Desforges

sur BDfugue

Comme le dessinateur Séra, justement, avouant sa peur des pompiers étant gamin... et changeant même de trottoir plus tard, de façon à éviter les policiers...  Mais tout le monde fait appel à la police en cas de problème : comme le SAMU ou les soldats du feu, ils sont en première ligne pour traiter - endiguer ? Écoper ? - la misère sociale.

 

Et pour compliquer sa tâche, la police est sous la menace constante d'un ennemi terrible et omnipotent : le Chiffre. Non pas l'adversaire de James Bond sur les tapis verts ("Casino Royal"), mais l'obligation de résultat fixée par le Ministère de l'Intérieur, qui obsèdent jusqu'à l'absurde les membres des forces de l'ordre, lesquels finissent par mal faire à force de vouloir trop bien faire... 

 

Bénédicte Desforges ne fait pas mystère des « pétages de plomb » qui surviennent régulièrement dans les rangs de la police : les suicides, bien sûr, mais aussi les gestes absurdes, ou ceux particulièrement révoltants, comme cet officier complètement alcoolisé insultant une femme battue !!! 

 

Le livre obéit à une forme narrative très libre, comme dans un processus de remémorisation où les évènements resurgissent un peu dans le désordre, entremêlé. On y trouve parfois des choses très attendues, à la limite du cliché : les travelos pathétiques, ou la pute camée. Mais ces clichés sont le reflet de la réalité...

 

On y croise des malheureux au tragique destin, comme cette vieille mendiante finissant renversée par une voiture un soir de la Saint Valentin. On y découvre des cadavres pourrissant dans les appartements depuis plusieurs mois sans que les voisins s'en aperçoivent. Jusqu'à ce que l'odeur, tout de même, devienne insupportable... Flic est un voyage au bout de la nuit, admirablement illustré par Séra, qui donne à tous ces personnages l'aspect de morts-vivants se débattant dans un cauchemar. 

 

Et jetez un coup d'œil à celui-ci... 

 

Charles Masson, O.R.L. et dessinateur BD (un cas unique, je pense !) peut être grave : dans Droit du sol, il parle de façon très juste des expatriés et des clandestins se côtoyant sur l'île de Mayotte. Il peut être franchement tragique dans Soupe froide, inspiré de son travail auprès des S.D.F. 

 

Mais il peut aussi être léger, frivole, comme dans La dernière femme, où un Don Juan sur le retour déroule le fil de ses aventures sentimentalo-sexuelles à un auto-stoppeur imaginaire le temps d'un trajet en voiture. C'est très coquin, souvent drôle et plein d'autodérision. Tout cela édité par Casterman. 

 

La dernière femme, de Charles Masson

sur BDfugue

La Dernière femme




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.