C'est l'histoire de trois Belges, partis à la conquête de l'Ouest

Clément Solym - 12.05.2012

Bande Dessinée - Gringos Locos - voyage - Belges


Gringos Locos (Dupuis) fait partie de ces enfants conçus dans le bonheur... et accouchés dans la douleur ! Le bonheur de Yann et Olivier Schwartz, respectivement scénariste et dessinateur, amoureux fous de la période évoquée : les premières années de ce que l'on peut désigner comme un certain âge d'or de la BD franco-belge. La douleur de voir les descendants de Franquin et Jijé interdire la publication de l'album au tout dernier moment !!!


La Chronique BD, avec 





Mais revenons aux faits : en 1948, Joseph Gillain dit Jijé (JG !), en charge à l'époque de Spirou et Fantasio et de quelques biographies édifiantes - Don Bosco, entre autres - est persuadé que les communistes vont prendre le pouvoir partout en Europe.


Afin d'échapper à une troisième guerre mondiale qui ne saurait tarder (!), le bouillant Joseph embarque sa femme, ses nombreux enfants et les débutants Franquin et Morris sur un bateau en partance pour l'Amérique. Arrivé là-bas, il achète une impressionnante - et légèrement poussive - Ford Hudson pour rejoindre les studios de Walt Disney sur la côte ouest, où leur talent vaut sûrement de l'or.


gringos locos t.1

Gringos Locos par  Yann et Schwartz

sur BDfugue.com

Mauvaise inspiration : au lieu d'embaucher, l'oncle Walt est en train de licencier une partie de son personnel. Sans ressources, nos vaillants Belges se rendent au Mexique voisin pour remédier à leurs problèmes de visas et voir venir... Franquin évoque dans ses souvenirs cet épisode de sa jeunesse, en laissant entendre qu'il mériterait d'être raconté en détail.


Et il est vrai que cet incroyable voyage effectué dans des conditions matérielles et un état d'esprit peu banals fourmille d'anecdotes réjouissantes ! Déjà papas de l'excellent Spirou one-shot Le groom vert-de-gris (Dupuis), Yann et Olivier Schwartz forment le tandem rêvé pour donner une vie de papier à tout cela. Lors de la prépublication de Gringos Locos, le scénariste dévoile ses sources, et elles paraissent inattaquables : les témoins directs ou indirects, mais dignes de foi, et le résultat de recherches minutieuses ou d'extrapolations crédibles.


Mais une citation tirée du film L'homme qui tua Liberty Valance, et placée en tête de l'album, est fort révélatrice : « Quand la légende est plus belle que la réalité, imprimez la légende ! » Yann et Schwartz marchent sur une ligne de crête bien étroite, entre biopic et fiction. C'est ce qui fait l'intérêt de leur travail, et c'est un moyen original et audacieux de rendre hommage à ces géants de l'imaginaire. C'est aussi le meilleur moyen de heurter les familles concernées !!!


D'abord interdit de publication puis menacé de destruction, Gringos Locos parait aujourd'hui flanqué d'un avertissement qui insiste sur son caractère de libre fantaisie, mais aussi d'un cahier supplémentaire très éclairant et assez touchant : un mal pour un bien, en somme...


le royaume t.4 voulez vous m'epouser ?

Le royaume, Voulez-vous m'épouser

de Benoït Feroumont

sur BDfugue.com

Quelques photos du voyage, le point de vue d'Isabelle Franquin - très violent - et les souvenirs de Benoit Gillain, absolument passionnants ! Alors, tenons-nous là une bonne BD ? Oui, sans hésiter !!! Pour autant, je comprends la réaction des personnes concernées.


Pas lorsqu'elles contestent des détails vestimentaires, c'est anecdotique, mais lorsqu'elles ne retrouvent pas le caractère profond d'une personne aimée et admirée. Et puis, on frôle parfois le grotesque, dans cette accumulation hystérique de péripéties... Le mieux est, me semble-t-il, de le lire pour vous faire une opinion !

Mais jetez un coup d'œil à celui-ci...

Le dernier tome de la série Le royaume (Dupuis) de Fouremont vient de paraître, et c'est un bonheur sans mélange ! Dans ce royaume d'opérette, le roi et ses fils sont stupides, mais gentils, la reine acariâtre, et la princesse écervelée.


Les oiseaux sont très mal élevés, mais très copains avec Anne, la tavernière qui fait tourner en bourrique tout ce qui porte un pantalon. Sous un aspect a priori sommaire, le dessin est très vivant et les dialogues franchement bidonnants !!!


Une BD jeunesse ni gnangnan, ni caricaturale : un des fleurons du Journal de Spirou d'aujourd'hui...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.