Carbone et Silicium, de l'intelligence artificielle à l'émotion éternelle

Nicolas Ancion - 23.09.2020

Bande Dessinée - Anticipation - Mathieu Bablet - Ankama


BANDES DESSINEES - Quel avenir nous réservent les intelligences artificielles ? En prenant pour protagonistes deux robots de dernière génération et en suivant leur destin sur plusieurs centaines d'années, Mathieu Bablet brosse non seulement un panorama des futurs possibles et de certains enjeux majeurs qui les détermineront, mais embarque surtout les lecteurs dans une histoire d'amour qui transcende le temps et la matière. Un coup de cœur de la rentrée BD.

 




Mathieu Bablet est encore tout jeune (il n'a que trente-trois ans), il est cependant parvenu en deux albums à attirer l'attention d'un vaste public grâce à l'ambition et l'originalité de ses récits d'anticipation. La belle mort fascinait notamment pour ses décors de villes abandonnées,  Shangri-la a rapidement connu le succès de librairie. Carbone & Silicium s'annonce comme une pièce maîtresse dans l'oeuvre de l'auteur.

C'est dans la Silicon Valley en Californie que démarre l'histoire, quand un laboratoire de recherche met au point une nouvelle génération d'intelligences artificielles. Les deux modèles conçus sont baptisés Carbone et Silicium et programmés, pour des raisons commerciales, afin que leur cycle de vie prenne fin automatiquement au bout de quinze ans.

Mais deux exemplaires conservés par la conceptrice de ces androïdes mécanisés vont connaître un destin exceptionnel et survivre bien au-delà de leur obsolescence programmée. Et c'est alors que leur vraie existence commence et que leur quête de sens démarre... Parce que derrière tout robot qui cogite sommeille un hédoniste qui s'ignore.

 

Dis-moi comment tu penses


Les projets narratifs tournant autour des intelligences artificielles sont légion, en séries télé, en bande dessinée, au cinéma... la matière est riche, mais le plus souvent le développement reste abstrait, cérébral : on comprend les enjeux, mais on ne ressent que rarement les émotions éprouvée par les machines. C'est sur ce point que l'épopée de Carbone et Silicium se démarque. Très vite les décors apocalyptiques, le destin de l'Humanité, passent au second plan : seul compte ce lien extra-ordinaire qui relie les deux créatures pensantes. Elles se perdent, se retrouvent, se rejoignent, puis s'éloignent et pourtant, on le devine, l'enjeu réel tourne en permanence autour de ces absences et de ces retrouvailles. Rejoignant Tristan et Iseult ou Roméo et Juliette au Panthéon des Amoureux éternellement empêchés, les héros de Mathieu Bablet laissent dans l'imaginaire des lecteurs une trace profonde, qui a l'épaisseur du manque, du doute et de l'absence.

Avec ce récit riche et émouvant, Bablet trouve un sujet idéal pour donner libre cours à sa passion graphique : représenter des villes en déshérence, des lieux abandonnés, recyclés, vertigineux, où se perdent des silhouettes isolées et minuscules. La force du dessinateur ne tient ni dans ses visages, ni dans ses silhouettes, souvent maladroitement placées, un peu raides, un peu froides, mais dans les alignements de fenêtres et d'étage, dans ces immeubles recouvert par les eaux du déluge, dans ces tuyauteries tordues et ces enchevêtrements de câbles par lesquels la pensée, la connaissance et l'amour font vibrer les machines.

L'évolution du monde à travers les siècles n'est qu'une toile de fond, esquissée sans s'appesantir, laissant toute place aux lecteurs pour imaginer les scénarios qui le stimulent. Tantôt une guerre effroyable, tantôt un manque de ressources, voire des mouvements massifs de population, un cataclysme et bien d'autres choses encore. On passe d'ailleurs d'une hypothèse à l'autre d'un chapitre au suivant, mais ce n'est pas grave, car ce qui prend sans cesse plus de place, c'est ce pincement aux entrailles, cette pointe de douleur qui tiraille, cette envie que Carbone et Silicium, enfin, soient l'un pour l'autre ce qu'ils auraient dû être depuis le début. Et qui fait battre leur absence de cœur plus vite et plus fort que jamais.

Au passage, l'album aura soulevé bien d'autres questions majeures sur l'avenir de l'espèce humaine, sur la place des algorithmes et des machines, sur le bonheur, le dépassement de soi, la longévité. Des réponses sont esquissées, mais sans vouloir donner de leçons, simplement pour esquiver les solutions simplistes et les raisonnements trop rapides.

On sort de la lecture convaincu qu'on reviendra à cet album, dans quelques semaines, quelques mois, comme on retourne lire L'Incal ou Les baleines publiques de Frank, pour ne citer que deux des œuvres magistrales du neuvième art auxquelles cet album-ci fait écho et à côté desquelles il mérite largement de figurer dans les bonnes bibliothèques.
 



Mathieu Bablet - Carbone & Silicium - Ed. Ankama, collection Label 619 - 9791033511960 - 22.90 €  


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Ankama
Genre : bd adultes
Total pages : 272
Traducteur :
ISBN : 9791033511960

Carbone & silicium

de Bablet, Mathieu

Le nouveau projet SF sur le thème de l'intelligence artificielle de Mathieu Bablet, l'auteur du best-seller Shangri-La, véritable coup de coeur des libraires et des lecteurs (106?000 exemplaires vendus, GFK) Un regard à la fois acerbe et juste sur des problématiques actuelles (crises écologiques, économiques et migratoires) par le prisme de l'Anticipation Même format, même fabrication (dos toilé) que Shangri-La Une histoire généreuse (272 pages) et auto-conclusive dans un format de luxe à petit prix (22,90 )

J'achète ce livre grand format à 22.90 €