Crise des auteurs, portée de la colonisation : quand la BD fait l’actualité

Librairie Momie - 17.01.2020

Bande Dessinée - BD engagé auteurs - BD engagé colonisation - Joe Sacco BD reportage


BANDE DESSINÉE – Chaque semaine, ActuaLitté et les librairies Momies vous proposent une plongée dans le monde des bulles. Des conseils livrés par des libraires passionnés que nous vous proposons de découvrir. Pour ce nouveau rendez-vous, deux bandes dessinées à découvrir sur des sujets d’actualité. Du reportage à la fiction délirante, le 9e art sait aussi dénoncer. 

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

Payer la Terre, de Joe Sacco

 

par Loris de Momie Lyon


Joe Sacco c’est le pape de la BD de reportage ! Et quand je parle reportage je veux dire, une véritable démarche journalistique : il se déplace pour aller à la rencontre des gens, pour interroger, et creuser des sujets. Et quand certains filment, lui, il dessine. Il s’affranchit de ce que la vidéo ne peut pas montrer, comme le passé, qu’il illustre merveilleusement bien. 

On entre dans la BD à travers le récit d’un homme. Il relate sa vie, quand il était jeune et que sa famille était nomade. En somme, comment il vivait sur la terre, de la terre, mais sans jamais la posséder. Il nous raconte le quotidien d'un peuple dirigé par le seul mantra de « rendre à la nature ce que la nature nous a donné ».

Retour dans le présent : Joe Sacco qui galère à trouver une voiture – et des routes qui n’existent même plus vraiment – pour aller à la rencontre de ses anciens peuples nomades. Quand il parvient enfin à destination, il donne à voir un tout nouveau mode de vie, les conséquences d’une colonisation sur le long terme, et la transformation entrainée par l’arrivée des technologies occidentales.
 

Et puis, la politique canadienne d’extraction du pétrole, qui a tout bouleversé... Les produits chimiques, la destruction de la nature d’un côté, et avoir les moyens de bouffer et de vivre correctement de l’autre. Ce titre est tout simplement déchirant ! On n’arrive jamais à prendre parti : tout le monde a raison, et puis non, tout le monde à tort ! Et notre regard européen s'en trouve complètement bouleversé... 

Si la démarche est fascinante, le dessin reste classique, en noir et blanc. En ligne claire, très réaliste, mais qui peut parfois paraitre caricaturale. Les traits sont bien accentués, impossible de confondre un Indien et un Européen ! Le découpage est d’une très grande fluidité. On peut suivre la construction des pages au doigt. C’est très libre, l’album s’affranchit énormément de la case. Le texte et la bulle sont notre seul guide pour traverser ces quelque 300 pages captivantes...

 

Un auteur de BD en trop, de Daniel Blancou

 
par Pedro de Momie Clermont

Au début, un salon de bande dessinée, comme il y en a beaucoup en France : une grande file d’attente pour l’auteur à succès, et puis les autres. Notre personnage principal, lui, est tout seul, et autour, personne ne se bouscule.

Nous voici en compagnie de cet auteur de BD qui est, comme beaucoup d’autres, paralysé devant sa feuille blanche. Plus d’idée, plus d’inspiration... Jusqu’au jour où il rencontre un jeune étudiant des Beaux Arts. Ce dernier a pour vocation de faire de l'art, du vrai, pas de la BD ! Il se prête au jeu et lui pond quand même une planche et là... un chef-d’œuvre ! L’auteur le lui dérobe...


Le scénario est très bien mené, ça va à 1000 à l’heure ! Les couleurs sont extravagantes, les techniques diverses. Du gaufrier classique à des cases complètement décousues, Daniel Blancou s’amuse à mêler toutes sortes de procédés artistiques.

Mais surtout, il nous amuse ! Par exemple, en mettant en scène plusieurs artistes du genre. Dans cette fiction humoristique, se dessinent en filigrane les problématiques auxquels les auteurs sont confrontés. Et comment mieux faire état de cette situation que par la BD ? 

Le rythme est soutenu et les confrontations sont diverses. Ça parle précarité, crise des auteurs, mais aussi crise du genre, qui peine à s’affirmer comme art à part entière face au grand méchant : l’art contemporain...

<

>



Retrouvez chaque semaine la chronique BD, comics, manga : les libraires en parlent avec les libraires Momie.
 

En partenariat avec les librairies Momie, ActuaLitté vous fait découvrir les coups de cœur des librairies en manga, comics et bande dessinée. D’autres informations sont aussi partagées sur leur blog.

Joe Sacco trad. Sidonie Van Den Dries — À la rencontre des premières nations des Territoires du Nord-Ouest canadien — Futuropolis — 9 782 754 818 551 – 26 €

Daniel Blancou – Un auteur de BD en trop — Sarbacane — 9782 377 313 853 – 22,50 €
 


Commentaires
"Un auteur de BD en trop" semble intéressant mais on verra plus tard dans l'année
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.