Féminisme, IVG, shopping : Femmes, je vous aime

Clément Solym - 22.10.2011

Bande Dessinée - salopes - anges - femmes


Des salopes et des anges, voilà qui pourrait être un bon titre de polar... Sachant que cette BD de Florence Cestac publiée par Dargaud a pour scénariste Tonino Benacquista, écrivain bien connu des amateurs de ce genre littéraire, je n'ai pu m'empêcher d'y penser !



Avec BDfugue

 


 

 

Mais s'il y a bien des assassins et des victimes dans cette histoire, ce sont en l'occurrence les représentants de l'ordre moral depuis des siècles, j'ai nommé... les hommes, et leur cible constante... les femmes !!! Les pages qui ouvrent l'album font froid dans le dos : en commençant par l'Antiquité, c'est un rappel historique du calvaire de ces malheureuses essayant d'échapper à une grossesse non désirée...

 

Elles sont au mieux stigmatisées, et au pire exécutées cruellement pour avoir contrevenu à la morale !

 

Mais nul besoin de remonter si loin dans le temps, car souvenez-vous : il y a quarante ans, l'interruption volontaire de grossesse n'est pas autorisée par la loi française, ce qui engendre des centaines d'avortements clandestins - avec les dangers qui s'y rattachent - ou qui oblige les candidates à l'IVG à se rendre en Angleterre ou en Hollande, souvent dans des voyages organisés par des associations militant pour le droit des femmes...

 

Des salopes et des anges

sur BDfugue.com

C'est dans un bus affrété par une de ces associations que se rencontrent Odile, Maïté et Anne-Sophie, trois femmes au parcours bien différent : la première est de tous les combats politiques ou féministes et ne veut voir sa liberté entravée d'aucune façon, la deuxième est larguée par son amoureux qui pense avant tout à sa carrière, et la troisième est une bourgeoise infidèle qui cherche à sauver les apparences !

 

Des motivations variées, mais dans tous les cas une décision difficile à prendre, qui les plonge dans l'angoisse et la culpabilité : le séjour à Londres peut bien ressembler extérieurement à une virée entre copines - avec le passage obligé par la case shopping - c'est une immense tristesse qui occupe leurs pensées...

 

Mais rien de moins triste que la façon dont les auteurs nous racontent tout cela ! Car ce qui m'a emballé dans cet album, c'est l'humour constant des dialogues et un talent évident pour dénicher la drôlerie dans chaque situation : j'ai été enchanté par le dessin si cocasse de Florence Cestac, et j'ai ressenti une immense tendresse pour ces femmes !

 

En marge de ce récit plein d'humanité, plusieurs pages évoquent le combat de Simone Veil (ministre de la Santé sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing) pour faire adopter au parlement une loi sur l'IVG : la bassesse des attaques qu'elle eut à subir de la part de certains députés masculins donne envie de vomir... 

 

En chemin, elle rencontre...

sur BDfugue.com

Si ce combat est aujourd'hui gagné, la dignité de la femme et ses libertés fondamentales continuent d'être bafouées partout dans le monde, à chaque moment.

 

Et c'est pour nous en faire prendre conscience qu'ont été publiés deux ouvrages collectifs aux éditions Des ronds dans l'O sous le titre En chemin, elle rencontre...

 

De grands noms de la bande dessinée d'aujourd'hui comme Éric Corbeyran, Christian Durieux, Kris, Denis Lapière, Emmanuel Lepage… illustrent des témoignages de harcèlement, de violences physiques et verbales, et jusqu'à des meurtres, en les assortissant de statistiques qui donnent le vertige !

 

Pas de place pour l'humour ici, mais un engagement total des intervenants pour secouer le cocotier de l'indifférence et de la résignation...

 

Après la lecture de ces albums, impossible de ne pas se sentir groggy, mais plus solidaires de nos sœurs, les femmes…