Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Frankenstein

Fred Ricou - 12.08.2011

Bande Dessinée


18ème siècle. Au milieu de l'Arctique. Un bâteau repère un homme et son traineau sur la banquise et décide de le secourir. Arrivé à bord, l'inconnu se présente. Il s'appelle Victor Frankenstein et a voulu défier les lois de la nature. Le capitaine sera son confident, il faut bien que l'histoire se transmette. Un récit incroyable mélant science et ésotérisme va commencer. Celui d'un Homme, de sa création, de son amour et de leurs destins aussi.

On ne compte plus le nombre d'adaptations – voire de variations autour du thème – de Frankenstein tant au cinéma que dans la littérature et dans les arts graphiques.
L'album que nous vous présentons aujourd'hui n'a rien à voir avec ce que vous avez déjà pu lire ou regarder.


D'un grand classissisme et d'une grande originalité à la fois, ce Frankenstein est tout bonnement bluffant. Sergio Serra fait le choix de textes simples et dépouillés et d'une narration très classique, ce qui permet au lecteur de trouver très vite ses repères. Les textes semblent être véritablement là pour mettre en lumière le personnage de l'énigmatique Dr Frankenstein et pour donner vie aux dessins . Quant à ces derniers, il sont simplement magnifiques. D'une grande noirceur, il rendent parfaitement justice au récit et à son âme gothique. Meritxell Ribas, le dessinateur, en utilisant la technique de la carte à gratter avec virtuosité, livre une oeuvre déroutante et envoûtante où l'on se délècte de chaque planche. La noirceur des dessins est en permancence équilibrée par la douceur des traits, ce qui confère un graphisme et une ambiance très particuliers à l'album.

Une très grande réussite que ce nouveau Frankenstein qui permettra de faire découvrir aux adolescents l'oeuvre de Mary Shelley avec beaucoup de talent et aux plus grands de revisiter leurs classiques.