L'affaire des affaires ou le courage en bande dessinée

Librairie Cook & Book - 09.03.2015

Bande Dessinée - affaire affaires - manipulations enquête - politique France Hexagone


« L'enquête » sortie dans les salles le 11/02 est adaptée de la bande dessinée de Denis Robert et Laurent Astier, l'Affaire des affaires. Une bonne occasion de (re) découvrir cette série de 4 albums publiés pour l'occasion dans une intégrale de 700 pages. par Matthieu Morvan

 

 

Chronique BD par Cook&Book

L'Hexagone regorge de scandales impliquant parfois les plus hauts responsables de l'État. Mais il est une affaire dont les origines, le déroulement et l'issue ont su déchaîner les passions : Clearstream. Au cœur de la tourmente politique, économique et financière, le journaliste Denis Robert bien décidé à démêler le vrai du faux et à éclaircir les tenants et aboutissants de cette « affaire des affaires » dont le lecteur attentif comprendra progressivement la signification au fur et à mesure de ces 700 pages d'investigations. Un pavé pour comprendre la réalité économique qui est la nôtre. Un ouvrage citoyen en somme. 

 

Pourquoi en parler ? Pas seulement parce que l'adaptation de l'album vient de sortir en film avec Gilles Lelouche dans le rôle de Denis Robert. Il est vrai que la série terminée en 2011 reste ô combien d'actualité. Outre le dérèglement des institutions financières, la démarche du journaliste est exemplaire en terme d'investigation. En poste à Libération, Denis Robert s'est depuis toujours frotté aux affaires, et notamment les financements douteux de partis politiques. 

 

Ces premiers travaux vont l'amener à se pencher sur le dérèglement des institutions financières internationales et ont, par exemple, dressé le constat amer que monter une affaire de blanchiment d'argent dans les îles Kitts et Nevis est d'une facilité déconcertante. Désireux de s'adjoindre l'aide de magistrats de renoms à l'échelle du continent européen afin d'interpeller les autorités des pays concernés, le journaliste sera à l'origine de l'appel de Genève réunissant 7 juges anticorruption, dont Renaud Van Ruymbeke et Baltasar Garson Real. L'investigation devient sa marotte et le conduit à la réalisation du film documentaire “Journal des affaires en cours“. 

 

 

 

 

De nombreuses personnes le solliciteront à commencer par Chantal Pacary, femme de l'élu Michel Pacary, et qui, par son action, mettra la puce à l'oreille de Denis Robert, qu'au Luxembourg, de drôles de transferts d'argent ont lieu au sein d'une chambre de compensation appelée CEDEL, dont le nom vient alors d'être remplacé : la chambre s'appelle désormais Clearstream. Nous sommes alors en 1997… Le combat de Denis Robert ne prendra définitivement fin qu'en 2011. 

 

Outre ce travail dont la préface est signée Roberto Saviano, auteur de Gomorra et récemment d'Extra Pure chez Gallimard, portant sur le marché international de la drogue, excusé du peu, les lecteurs férus d'ouvrages fouillés aux thématiques engagées pourront (re) lire ‘La Pieuvre' (Les Arènes), l'impressionnant travail de Manfredi Giffone, Fabrizio Longo et Alessandro Parodi portant sur 14 ans de lutte contre la mafia. 

 

Sept ans de travail et plus de 350 pages pour comprendre la réalité de la gangrène que constitue Cosa Nostra en Sicile et comment des hommes ont renoncé courageusement à courber l'échine. La lecture de l'ouvrage n'est pas aisée étant donné les innombrables protagonistes, mais le jeu en vaut clairement la chandelle.

 

En guise de conclusion, sachez que le pendant de L'affaire des affaires existe sous la forme d'un exceptionnel documentaire en 6 parties de Vanessa Ratigner et Pierre Péant, Manipulations, une histoire française. Un travail brillant retraçant les 50 dernières années économiques, politiques de l'Hexagone. Et un certain journaliste téméraire figure même au casting… Même si ce travail date de 2011, il reste ô combien d'actualitté et même interactif !