L'épopée de Jim Henson, marionnettiste et créateur du Muppe Show

Clément Solym - 22.12.2012

Bande Dessinée - Jim Henson - Tale of Sand - chronique BDfugue


« Et voici le Muppet Show ! D'un coup de baguette magique, faites place à la musique, les salades (!?!) et les bravos, vive le Muppet Show ! » Vous avez de la chance, ce n'est pas une chronique radio et vous n'avez pas le son de ma voix... Comment oublier cette émission du formidable Jim Henson, et "Sesame Street" ou "Fraggle Rock". Ou encore "Dark Crystal" ?

 

La Chronique BD de BDfugue.com

 

 

Pourtant, l'œuvre de ce créateur ne nous est pas totalement connue, et parmi les projets non aboutis figure un scénario de long-métrage cinématographique intitulé "Tale of Sand". Une adaptation de cette histoire paraît aujourd'hui sous forme de BD aux éditions Paquet. Jim Henson est un gamin doué en dessin, mais il travaille dès l'adolescence pour des spectacles de marionnettes destinés à la télévision.

 

Dans le même temps, il bricole des petits films en intervenant parfois sur la pellicule elle-même - à l'instar d'un Norman Mac Laren - par grattage ou application de peinture.

 

La bande-son en est particulièrement soignée, avec une volonté d'innovation artistique et technique. Une petite troupe se crée avec, outre Jim Henson lui-même, son épouse et divers techniciens. "Time Piece", qui date de cette époque, est un court-métrage échevelé mélangeant des acteurs filmés dans des décors réels et des séquences d'animation. Il montre un homme débordé par les stimulations et le rythme de vie de la société moderne.

 

"The Cube" est lui un moyen-métrage montrant un personnage enfermé dans une pièce et n'ayant de contact avec l'extérieur que par le truchement de visiteurs. Autant dire une métaphore de la perception du monde par la conscience humaine. Encouragé par le succès public et critique de ces deux œuvres, Jim Henson et son collaborateur Jerry Juhl envisagent un long-métrage. Un de leurs projets, "Tale of Sand" arrive au stade du scénario.

 

Mais il n'intéresse aucun producteur... Remanié, enrichi au fil des années, il est proposé sans succès à différents investisseurs. Entre-temps, "Sesame Street" et "The Muppet Show" ont le succès que l'on sait, et occupent Jim Henson jusqu'à sa mort prématurée. Par la volonté de sa fille Lisa Henson, émerveillée par la redécouverte d'un tel trésor dans les archives de la Jim Henson Company, Tale of Sand (qualifié par ses auteurs de comédie dramatique surréaliste : parfaite définition) devient aujourd'hui un roman graphique.

 

Tale of Sand de Jim Henson

sur BDfugue.com

Et vient pour moi le moment tant redouté - et savamment évité jusque-là - de vous raconter l'histoire. Bon, au moins son point de départ !

 

Un homme entre dans une petite ville située dans un paysage de western. Pendant qu'une fête s'y déroule, le shérif lui donne une carte (ah bon !) pour lui permettre de parvenir au Pic de l'Aigle (pourquoi ?). Il a dix minutes d'avance (sur qui ?) et peut espérer s'en tirer (se tirer de quoi ?) s'il ne panique pas ! Curieux, n'est-ce pas ? Mais il est trop tard pour changer d'avis ou demander des explications : la course folle commence.

 

Notre homme s'enfonce dans le désert, où il trouve un night-club et un harem. Il y croise, entre autres, une pin-up et deux golfeuses. Et s'y trouve attaqué par un lion et un requin. Sous le regard d'un mystérieux et méphistophélique personnage...  Je vous donne là 0,01 % des péripéties de ce voyage.

 

Si vous ouvrez cet album au hasard, vous pouvez penser qu'il n'est que surcharge et absurdités. Mais c'est en vérité comme un tour sur le Grand Huit, où vous croyez verser à chaque virage alors que les rails vous guident fermement.

 

Le scénario tient le cap d'un bout à l'autre, et le dessin de Ramòn K. Perez est bluffant : incroyablement dynamique et expressif. Un grand bonheur de lecture, magnifiquement édité !