BANDE DESSINÉE – L’éducation des monarques ne conduit pas toujours un Aristote à prendre en charge un futur Alexandre le Grand. En Léthésie, le jeune roi est une véritable calamité. Et il va falloir faire vite, parce que ses sorties dans le grand monde approchent...

 


 

 

Deux petites semaines, c’est le temps dont dispose le roi de Léthésie, jeune monarque inculte et écervelé, pour se préparer à une rencontre internationale où il entend bien éblouir la belle princesse Angeline de Monaco... 

 

La réputation du royaume est en jeu. Le délai semble intenable. C’est sans compter sur un certain Simonide, précepteur loufoque tout droit venu de l’Antiquité. Sa mission : transformer le plus ignare des hommes en sage disposant d’une mémoire d’éléphant. 

 

Pour le roi comme pour le lecteur commence alors une fabuleuse plongée dans l’art de la mémoire. À l’issue de cette aventure, tous connaîtront les techniques de mémorisation déjà utilisées par nos ancêtres grecs et romains. Personne n’a une mauvaise mémoire : il suffit, pour la mobiliser, de l’apprivoiser. Et alors... elle ne connait plus aucune limite. 

 

 

 

Cette BD est assez fantastique en ce qu’elle réunit d’abord le trait bonhomme et joyeux de Mathieu Burniat, associé aux idées de Sébastien Martinez. Ce dernier a fait de la mémorisation son métier, et délivre une multitude de conseils et de méthodes mnémotechniques pour parvenir à cultiver sa mémoire.

 

Le gentil roi un peu benêt de Léthésie aura pour précepteur un certain Simonide de Céos – historiquement, un poète lyrique grec, qui se serait distingué en rédigeant le célèbre distique en hommage aux morts de la bataille des Thermopyles. « Étranger, va dire à Lacédémone / Que nous gisons ici par obéissance à ses lois. » La classe.

 

Le type avait tout de même acquis sur la fin de sa vie une réputation de vieux radin... Mais soit : on a le Virgile qu’on mérite quand on plonge dans les enfers. 

 

Cet apprentissage de la mémoire est simple : la méthodologie consiste à procéder par assimilation. Sélectionner des éléments que l’on veut connecter, basculer de l’abstraction vers le concret et opérer le lien entre les deux. Et parce que l’imagination ne connaît pas vraiment de limites, il devient possible de tout saisir, capter et retenir. 

 

Le livre est tout bonnement passionnant, un modèle tant de pédagogie que de découverte, que l’on soit adulte ou enfant. La mémorisation par l’amusement, on n’attendait que cela...

 

De quoi se souvenir de Baudelaire, dans une lettre écrite à Toussenel en 1956 : « L’imagination est la plus scientifique des qualités, parce que seule elle comprend l’analogie universelle, ou ce qu’une religion mystique appelle la correspondance. » Facile, non ?

 

<

>

 

Sébastien Martinez et Mathieu Burniat – Une mémoire de roi – Premier parallèle – 9791094841792 – 20 €




Commentaires

Je trouve l'idée très original et le livre digne d'intérêt.
Vous êtes sûr pour Baudelaire en 1956...? LOL

En tout cas, ça a l'air sacrément intéressant comme bande dessinée !

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Premier Parallele
Genre :
Total pages : 148
Traducteur :
ISBN : 9791094841792

Une mémoire de roi

de Sebastien Martinez ; Mathieu Burniat

Il était une fois, au royaume de Léthésie, un jeune monarque écervelé dont la mémoire était si déplorable qu'il ne se souvenait de rien, ne savait rien nommer, ne comprenait rien au monde qui l'entourait. Les journées passaient ainsi, entre deux parties de petit train, sous l'oeil consterné de ses conseillers. Or voici qu'un beau jour, le roitelet doit se rendre au bal de la Rose, à Monaco. Fera-t-il bonne figure devant la diplomatie étrangère ? Une seule solution : faire appel à un certain Simonide, personnage loufoque dont on dit qu'il est capable, en quelques jours, de transformer le plus inculte des hommes en sage disposant d'une mémoire d'éléphant. Il suffit pour cela, dit-on, de plonger dans son imagination...

J'achète ce livre grand format à 20 €