La part de ténèbres, ou Dorian Gray l'éternel

Clément Solym - 24.09.2011

Bande Dessinée - homme - double - dorian


On ne prête qu'aux riches ! et c'est aussi vrai en littérature... Citez un aphorisme, une phrase brillante, drôle - de préférence vacharde - et assurez qu'elle est d'Alphonse Allais ou de Sacha Guitry... et une fois sur deux, vous avez raison ! Si vous êtes Anglais, nommez plutôt George Bernard Shaw ou Oscar Wilde... et vous avez également raison ! Mais ce faisant, vous réduisez deux très grands écrivains à des faiseurs de bons mots...



Souvenez-vous que Shaw a donné naissance au brillantissime Pygmalion (devenu My fair Lady au cinéma avec l'exquise Audrey Hepburn) et que Wilde est l'auteur d'histoires sombres et vénéneuses...

Dorian Gray
sur BDfugue.com

Avez-vous vu Salomé au théâtre (ou l'opéra de Richard Strauss, fabuleux !), ou lu Le portrait de Dorian Gray ? Adapté en film par l'étonnant Albert Lewin, et aujourd'hui en bande dessinée par Enrique Corominas (Daniel Maghen), il rassemble nombre de thèmes chers à Wilde : Dorian Gray, jeune homme d'une beauté étourdissante, rencontre Lord Henry, dandy hédoniste dont les théories sur la jeunesse et le plaisir le séduisent au point qu'il en vient à souhaiter que le tableau réalisé par son ami Basil Hallward vieillisse à sa place !

Dorian, fasciné par le talent d'une comédienne, lui propose le mariage, mais celle-ci, sincèrement attachée à lui et profondément émue, joue très mal alors qu'il était venu la voir avec ses amis. Humilié, il rompt brutalement et remarque que son portrait arbore désormais une expression cruelle !

Apprenant le suicide de la jeune femme, il est surpris d'être si peu touché par la nouvelle... Dès lors, sous l'influence de Lord Henry, et du livre qu'il lui a offert - sans être nommé, on reconnaît A rebours de J.K. Huysmans - Dorian Gray s'enfonce dans la débauche, se frotte à toutes les perversions, en contemplant avec une fascination morbide la lente transformation du tableau qui se charge de tout le poids de ses ignominies...


Beau défi pour l'adaptateur : cette langue si riche, cette atmosphère d'extrême raffinement ou de noire perversion. Dans un magnifique supplément à l'album, Enrique Corominas s'explique sur ses choix : la difficulté pour s'affranchir d'une simple reconstitution d'époque, la liberté qu'il prend en s'inspirant des Chants de Maldoror pour illustrer d'images hallucinantes et corruptrices la lecture du fameux ouvrage offert par Lord Henry, la réflexion sur la mise en couleur et son évolution accompagnant le changement moral de Dorian...

L'étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hide
sur BDfugue.com

Que dire des somptueux dessins accompagnant ses propos ? Une série de pastiches dans le style des peintres appréciés par Wilde : Whistler, Beardsley... confondant de beauté et de force expressive, comme l'ensemble de l'album, sensuel jusqu'à la saturation ! Évidemment, la précédente adaptation en BD du Portrait de Dorian Gray parue chez Delcourt semble du coup un peu sage, en dépit de ses réelles qualités, mais elle me permet de dire tout le bien que je pense de la collection Ex-libris de cet éditeur !

Parmi de nombreux titres adaptés en BD pour cette collection, je citerais volontiers une oeuvre parue au même moment que Le portrait de Dorian Gray et traitant de thèmes identiques sinon voisins (la transformation et la duplicité) : L'étrange cas du Docteur Jekyll et de Mister Hyde de Robert Louis Stevenson. Un texte remarquable et une adaptation fort habile de Josep Busquet Mendoza et Pere Mejan Aznar : l'occasion de relire (ou de lire !) un classique de la littérature fantastique...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.