Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

La Pension Moreau : Les enfants terribles, de Benoît Broyart et Marc Lizano

Auteur invité - 17.08.2017

Bande Dessinée - garçon monde intérieur - pension enfants terribles - entraide camarades solidarité


« Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan ! Qu’est-ce que c’est que ces hurlements ? », le premier tome de La Pension Moreau s’ouvre sur ces mots tirés de La Chasse à l’enfant, poème de protestation écrit par Jacques Prévert lorsqu’en 1934, les habitants de Belle-Île-en-Mer effectuent une battue pour ramener les enfants évadés de la colonie pénitentiaire. 




 

C’est ce bagne qui a inspiré au scénariste Benoît Broyart l’histoire d’Émile Lefort, un jeune garçon réfugié dans son mutisme qui passe son temps à dessiner. 
 

Ses parents ont décidé de le confier définitivement au Professeur Turoc, le hibou directeur de la Pension Moreau, qui moyennant cinq lingots d’or, entend bien « le replacer dans le droit chemin ». Entre corvées, brimades et châtiments, le quotidien du pauvre Émile tourne vite au cauchemar.

À la Pension Moreau (clin d’œil à L’Île du Dr Moreau, le roman de H.G. Wells), seuls les enfants ont un visage humain. Les adultes sont des animaux dont l’allure bestiale est renforcée par les plans serrés, et les grosses têtes caractéristiques de Marc Lizano.

Le dessinateur a su créer une atmosphère très sombre autour d’Émile et ses compagnons d’infortune : Paul, Victor et sa sœur Jeanne. Dans le décor austère du pensionnat, une amitié fragile se tisse entre les quatre enfants auxquels, de jour comme de nuit, l’histoire ne laisse aucun répit. 
 

Même s’il met en scène un univers spécifique où chacun réagit à sa manière, on mesure à travers cet album combien la place de l’enfant dans la société a pu évoluer depuis les années 1930. Il faudra attendre la suite de la trilogie conseillée à partir de huit ans, pour savoir de quelle façon nos héros sauront se défendre face à « la meute des honnêtes gens ». 


Alexandra Oury


 

en partenariat avec le CRLL Nord Pas de Calais

 

 

Benoît Broyart et Marc Lizano – La Pension Moreau Tome 1 : Les enfants terribles – 9791092111088 – Editions de la Gouttière – 14 €


Pour approfondir

Editeur : Editions De La Gouttiere
Genre :
Total pages : 48
Traducteur :
ISBN : 9791092111088

La pension Moreau t.1 ; les enfants terribles

de Broyart, Benoit ; Lizano, Marc(Auteur)

Années 1930. Emile est un jeune garçon souvent perdu dans son monde intérieur. Il adore dessiner, griffoner, croquer, au grand dam de ses parents. Désespérés, ces derniers décident de l'envoyer à la Pension Moreau, un lieu de vie accueillant des enfants " difficiles ". Pour être accepté dans cette pension, il suffit simplement d'avoir le porte-monnaie bien garni... Emile fait la connaissance de Paul, Jeanne et Victor, des pensionnaires qui ont déjà subi le joug des différents professeurs. Peu à peu, la pension prend des allures de pénitencier et révèle sa vraie nature à Emile. L'entraide est de mise entre les camarades afin de supporter les humiliations et les mauvais traitements, mais pendant combien de temps vont-ils accepter ce régime ? Qu'ont-ils fait pour mériter cela ?

J'achète ce livre grand format à 14 €