Le spectre Sarkozy-Hortefeux-Guéant, vécu de l'intérieur

Clément Solym - 23.06.2012

Bande Dessinée - politique - rue - quotidien


Sur les années Sarkozy-Hortefeux-Guéant, on peut écrire bien des choses... Dans leur façon de traiter les sans-papiers et les Français issus de l'immigration, on peut trouver matière à un violent réquisitoire politique. 



La Chronique BD, avec 



 



On peut aussi en rire, tant l'absurde y voisine avec le déplorable. Et l'on peut mélanger les deux, comme le fait Viravong dans Blues du Nord (Casterman) ! À l'origine de cet album, il y a une résidence d'auteur au sein du Centquatre : située dans le XIXe arrondissement de Paris, cette structure apporte un appui matériel et humain à de jeunes artistes.


Pour décrire la vie quotidienne dans ce quartier vivant et coloré, Viravong nous propose une galerie de personnages, je vous l'accorde, assez caricaturaux !!! 


blues du nord

Blues du nord, de Viravong

à retrouver chez BDfugue

Un dealer bling-bling à la tchatche d'enfer, une mamie asiatique qui connaît la vraie recette des pâtés impériaux, un juif Loubavitch fan de la "Dernière séance" et d'Eddy Mitchell etc. Ainsi donc, Ousmane, Madame ly, Khadija, Hillel et Zaïm se croisent sans se connaître, alors qu'ils fréquentent les mêmes commerces ! 

 

Par exemple, le "Fantasy Bazar " de monsieur - tout à un euro - Sivarjee, et "Star vidéo" où Simon répare encore les télés à tube cathodique... mais ne peut pas supprimer les discours racistes que l'on y entend, au grand désespoir de Jean-Médard, sapeur Japonais (depuis la lecture de l'album, je sais en quoi cela consiste !!!).

 

Tout cela est très pittoresque. Trop ? Mais le but de l'album est de nous faire rire en retournant les clichés sur les minorités et en montrant la vie de tous les jours avec l'omniprésence des forces de l'ordre et le délit de faciès : un improbable croisement entre le "Djamel Comedy Club" et "Envoyé spécial".

 

Il y a de l'émotion aussi, par exemple dans la visite des petits gamins à la Tour Eiffel, qui tourne court parce que la présence massive de la police leur fait peur. La police, a priori chargée de protéger et rassurer, et qui effraie... La police obsédée par les quotas imposés par la hiérarchie.


La police qui, en venant arrêter Madame Ly à la sortie de l'école où elle vient chercher sa petite-fille, déclenche une émeute et provoque une course-poursuite rocambolesque. 

 

Car dans ce genre de quartier, la moindre étincelle peut allumer un grand incendie ! 

 

spynest t.2 ; Opération Excalibur

Spynest, tome 2 de Alliel et Sala

à retrouver chez BDfugue

Une folle cavalcade, donc, où les protagonistes se serrent les coudes et font démonstration de leurs talents insoupçonnés : monsieur Sivarjee est un ancien membre des Tigres Tamouls !!!


Le dessin est vif, caricatural comme il convient, et plein d'énergie. Viravong ? Un talent à suivre...



Mais jetez un coup d'œil à celui-ci...

Voilà que paraît le tome deux de Spynest scénarisé par Jean-Luc Sala et dessiné par Christophe Alliel (Soleil) : une sympathique série B rythmée et plutôt rigolote !


Le jeune Ian Fleming - bien avant d'écrire James Bond - y joue le rôle d'un agent secret so british et un peu godiche chargé de sauver le monde libre menacé par les vilains nazis. 

 

Heureusement, il peut compter sur les talents multiples d'une sorte de Lara Croft vintage pour l'aider dans cette tâche qui le dépasse un peu !!!