Les Bidochon partent au secours de la planète - la pauvre

Clément Solym - 15.10.2012

Bande Dessinée - Les Bidochon - sauver la planète - écologie


Pour ce 21e tome des aventures de la famille Bidochon, Binet met les petits plats en plastique dans les poubelles jaunes et les gros cartons dans la bleue. Ou la verte... Enfin, les Bidochon recyclent, et pour le plaisir du lecteur, Binet, lui, ne recycle rien. 

 

Ainsi donc, les Bidochon sauvent la planète, parce qu'elle le vaut bien. Enfin, c'est Raymonde, qui prend conscience  de cet impératif, avec la sérénité d'une Vierge Marie découvrant que si les anges n'ont pas de sexe, l'Archange Gabriel a tout de même des envies pressantes. Et c'est parti pour la plus rocambolesque des aventures, dans l'histoire de l'écologie et du recyclage.

 

Parce que l'on ne fait pas les choses à moitié dans la famille Bidochon : ampoules basse consommation, économies d'eau massive et autres poubelles de tri sélectif... le tout sur fond de maison durable et de toilettes sèches, option litière, accompagnées de lombrics pour faire du compost.

 

La révolution est en marche dans l'esprit de ces braves gens : face à Raymonde conquise immédiatement, Robert va opérer une résistance passive et grognante, avec cette magnifique phrase : « Ca commence vraiment à me faire chier, l'écologie. »

 

C'est vrai que les contraintes sont multiples : changer ses habitudes de gros beauf, dernier stade, pour arriver à une vie respectueuse de la planète - jusque dans le co-voiturage - ce n'est pas anodin. 

 

 

{CARROUSEL}

 

 

Chargé de leçons essentielles, ce nouveau tome est dans l'air du temps, certes, mais toujours avec cet axe invraisemblable et bidochonesque. Ainsi, finies les frites, et l'huile, parce que ça tue les orangs-outans. Cocasse, n'est-ce pas ? Si l'on passe une partie de la BD dans le noir, c'est avant tout pour économiser l'électricité - il faut que les ampoules chauffent ! - et saluons l'abnégation de Binet, qui va jusqu'à persister dans son dessin en noir et blanc, pour économiser la couleur. 

 

Bref, les Bidochon, c'est toujours à se bidonner. Avec des scènes d'anthologie, comme la notice d'utilisation des poubelles de tri sélectif, imprimée (sur du papier non recyclé, évidemment) en hollandais. 

 

Les Bidochon et l'écologie, c'est une poule devant un couteau. Et ça tranche, bien sûr.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.