Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Nunuches, volontaires, potiches, aventurières : oh, les filles !

Clément Solym - 16.07.2011

Bande Dessinée - femmes - histoire - bd


Editée à l'origine dans des suppléments pour la jeunesse, puis sévèrement encadrée, en France par la loi de 1949 concernant ce type de publications et aux États-Unis par le "Comic Code Authority", la Bande Dessinée n'aura pu, pendant de longues années, montrer que des grands-mères, mamans et autres soeurettes dans des rôles subalternes... Alors une femme héroïne de BD ?!? Et pourquoi pas leur donner le droit de vote, aussi !!!

Bien sûr, il y eut cette chère "Bécassine" (Gautier-Languereau), mais elle véhiculait une image de parfaite abrutie, illustrant en cela le mépris incroyable de la bourgeoisie parisienne pour les provinciales désargentées... Image à nuancer cependant, car Bécassine, au fil de ses aventures, conduit une voiture, pilote un avion, fait de l'Alpinisme, et même du cinéma ! Une femme de caractère certes, mais pas très glamour (le costume ne l'y aide guère) !

Adèle Blanc-Sec, tome 1
sur BDfugue.com
Au fil des ans, les femmes montent en grade : Queue-de-Cerise, l'indispensable secrétaire de "Gil Jourdan" (Dupuis) ou Seccotine, la tornade journaliste chez "Spirou et Fantasio" (Dupuis) que l'on retrouve régulièrement au fil des albums sont des filles modernes, volontaires, décidées et très très débrouillardes (Seccotine pilote un bombardier à réaction ! ) mais elles restent des personnages secondaires...

Coup de tonnerre à la fin des Sixties ! Alors qu'Emma Peel dans le feuilleton "Chapeau melon et bottes de cuir" balance les méchants dans le décor et fonce sur les routes d'Angleterre au volant de sa Lotus Elan S2, un brelan de dames prend le pouvoir  dans la BD ! "Natacha" (Dupuis), hôtesse de l'air aux charmes plantureux, féministe et célibataire, sillonne le monde en compagnie de son amoureux transi Walter, steward sur la même compagnie aérienne. On reste un peu dans les clichés masculins, avouons-le... 

"Yoko Tsuno" (Dupuis), électronicienne japonaise, évolue dans un univers fantastique et de science-fiction où son caractère bien trempé et ses très hautes compétences lui font prendre l'ascendant sur ses partenaires masculins, simples faire-valoir... Et enfin, "Valérian" (Dargaud) nous présente un couple (oui, enfin un vrai couple !) de voyageurs spatio-temporels où la craquante Laureline est sur un pied d'égalité avec son chéri : formidables histoires de Pierre Christin, un des plus grands scénaristes de l'histoire de la BD.

Puis vint "Adèle Blanc-Sec" sous la plume de Jacques Tardi (Casterman) : femme très indépendante, vivant seule à la Belle Époque (ce qui suffirait déjà à la singulariser), Adèle mène ses enquêtes délirantes et saturées d'humour absurde sans se soucier de plaire à quiconque, et surtout pas aux hommes : pas très sympathique et d'un caractère pénible, ses motivations ne sont pas forcément exemplaires et ses fréquentations douteuses, mais quelle personnalité ! Quel charisme ! Enfin, on s'éloigne des clichés...

Miss pas Touche
sur BDfugue.com
Plus récemment, un autre personnage féminin d'exception est Isa, de la série "Les passagers du vent" de Bourgeon (Casterman). Rebelle, vive et délurée, témoin lucide et engagé des cruautés de l'Histoire, Isa va bien au-delà d'un héros de papier ; elle est une vraie femme, faite de contradictions et d'une rare force intérieure.

Enfin, j'ai envie de parler de "Miss Pas Touche" de Hubert et Kerascoët (Dargaud), enquête sur un tueur en série, menée dans un bordel par une vierge dominatrice (ni pute, ni soumise, donc !) : une façon de se jouer des fantasmes masculins avec un humour grinçant et une grande pertinence graphique...

Quelle belle galerie de personnages a-t-on envie de dire ! Quelle courte galerie aussi... qui cache difficilement la réalité : outre les exemples ci-dessus créés par des auteurs de grand talent, les femmes dans la bande dessinée restent le plus souvent des caricatures, et les couvertures d'album, obéissant aux règles de la publicité, nous les montrent dénudées et aguicheuses ! Le salut viendra-t-il des blogs de dessinatrices ?

  • Adèle blanc-sec tome 1 ; adèle et la bête, de Jacques Tardi, paru en Octobre 2007, chez Casterman, 10,95 €
  • Miss pas touche tome 1 ; la vierge du bordel, de Hubert / Kerascoet, paru en mai 2006, chez Dargaud, 11,55 €