Pillages, rapines, otages, ou le dur labeur des mercenaires

Thierry Saint Solieux - 09.03.2013

Bande Dessinée - voleurs - pillages - Carthage


De ses jeunes années passées en Tunisie, le scénariste Appollo garde un souvenir ému, contemplant la mer depuis l'emplacement de la mythique citée de Carthage. Si vous ajoutez l'envie d'en dire plus sur ce lieu cosmopolite, regorgeant de mercenaires au service des marchands carthaginois et rassemblant des lieux de culte variés, vous obtenez Les voleurs de Carthage (Dargaud) avec Tanquerelle au dessin. 

 

 

chronique BD avec BDfugue

 

 

 

 

 

Nous sommes à l'époque des guerres puniques, le siècle où Romeest en guerre contre Carthage. 

 

L'empire romain est menacé dans son hégémonie par les Carthaginois, peuple d'entreprenants voyageurs et hardis commerçants. Il faut détruire Carthage... Scipion l'Africain organise le siège, qui traîne en longueur. Autour des remparts, c'est le bazar, avec son cortège de brigands cherchant à profiter de la confusion pour détrousser les voyageurs. Parmi eux, Horodamus le Gaulois et Berkan le Numide. 

 

Deux mercenaires ayant déserté et qui surveillent l'un des points de passage pour les caravanes. Crasseux et minables, on les imagine attendre longtemps sans succès... Ah ! Un convoi s'approche. Ah, flûte !!! Une troupe de mercenaires numides les prend de vitesse - ce qui n'est pas difficile - et tue tout le monde sauf une jolie fille qui, s'étant enfuie, tombe entre leurs mains.

 

les voleurs de Carthage t.1 ; le serment du Tophet

Les voleurs de Carthage - Tome 1 -

Le serment du Tophet

sur BDfugue

Décidés à la violer d'abord et à la vendre comme esclave ensuite, ils changent d'avis en l'entendant raconter son histoire. 

 

Tara fait partie de la Famille d'Utique, une guilde de voleurs dont le projet est de faire main basse sur les richesses du temple de Tanit. Comment ?

 

En la faisant rentrer comme vestale dans l'enceinte sacrée, ce qui lui donne accès à la salle du trésor. De là, on peut s'échapper en utilisant le réseau des égouts et attendre la chute de Carthage, imminente, pour fuir en profitant du chaos inévitable. 

 

Problème, les complices de Tara sont maintenant réduits à l'état de cadavres. Horodamus et Berkan sont bien conscients qu'ils ont tout intérêt à les remplacer dans la combine, même s'ils se méfient de cette jeune fille déterminée et retorse, qui leur propose de faire part à trois en oubliant les commanditaires. 

 

Tout ce petit monde réussit à s'introduire dans Carthage assiégée, où leurs contacts les attendent. Antigone Monophtalmos et Melquart, respectivement gardien du temple et riche oisif aux puissantes relations sont prêts à jouer leur rôle le moment venu.

 

Mais pas si bêtes, ils comprennent que les plans ont changé et se voient bien faire part à cinq ! 

 

7 voleurs ; sept aventuriers à l'assaut de la montagne des nains

Sept voleurs

sur BDfugue

Les choses prennent gentiment tournure, jusqu'à ce que les Romains décident d'attaquer pour en finir avec ces fichus carthaginois... On a donc tous les ingrédients qui composent les histoires de "casse", mais transposés dans l'antiquité !!! Les répliques nous paraissent très actuelles, mais sans incongruités. 

 

 

A découvrir également

 

Il n'y a pas la volonté de décalage que l'on trouve dans l'hilarante série Kaamelott (Casterman), plutôt une impression de familiarité réjouissante. Surtout, c'est très drôle et le dessin est magnifique, autant chaleureux qu'expressif.

 

L'album d'Appollo et Tanquerelle m'en évoque d'ailleurs un autre, excellent : Sept voleurs (Delcourt) de David Chauvel et Jérôme Lereculey. Dans un univers de Dark Fantasy, deux brigands de faible envergure doivent s'allier à des comparses hétéroclites - dont deux Orcs - pour dérober le trésor du peuple des nains.

 

Le dessin est précis, évocateur, et les dialogues très vivants pour servir un habile divertissement !