Variations : Blutch se frotte aux plus grands auteurs

Nicolas Ancion - 28.11.2017

Bande Dessinée - Blutch Dargaud - Uderzo Morris E P Jacobs Hergé - Picasso variations


Le dernier album de Blutch, Variations, ne mentionne que son seul nom (son pseudonyme, faudrait-il d'ailleurs préciser) et pourtant, les scénarios des trente planches grand format qui le composent n'est pas de lui : ils sont signés par certains des plus grands auteurs du neuvième art. Blutch leur a emprunté le découpage, les dialogues et même la mise en scène. Il s'est « contenté » de tout redess. Et ce n'est pas rien. Bien au contraire...

 



 

Tous les gamins font ça
 

Blutch, comme bien des auteurs de bande dessinée, a commencé, enfant, par recopier les personnages de Mickey Magazine, de Pif ou de Tintin. Cependant, alors que les autres auteurs se sont arrêtés dès qu'ils sont parvenus à développer leur propre style, Blutch a continué à réinterpréter ses classiques, avec une minutie, une maîtrise et un style impressionnants.

Prenant notamment pour guide le travail de Picasso sur les Ménines de Velazquez et ses variations à l'infini, Blutch est convaincu que le vrai travail artistique consiste à explorer sa propre palette graphique en la confrontant aux chefs-d’œuvre du neuvième art, c'est-à-dire aux meilleures planches et cases de Jijé, Morris, Uderzo, Hergé, Buzelli, Franquin ou Christin et Mézières, entre autres. Qu'en tentant l'exercice de les redessiner, l'auteur fera surgir une force graphique nouvelle, née de la rencontre entre deux tempéraments, surgie de la contrainte et de la rigidité du moule.

 

Le récit au placard
 

Ce qui est vrai pour le dessin ne l'est cependant pas du tout pour la narration : en sortant les planches de leur contexte ; en respectant leur tempo propre, qui n'est pas nécessairement celui de la planche isolée ; en se contentant de raconter à nouveau exactement la même séquence que le lecteur a parfois déjà lue plusieurs fois dans l'album original, Blutch prive la bande dessinée d'une de ses composantes essentielles, celle de la narration. L'intérêt n'est plus que dans le dessin pur, et l'entreprise est moins un exercice de BD qu'un portfolio de dessinateur, sorte d'hommage impressionnant en noir et blanc.

 

Restent quelques exceptions de planches qui fonctionnent merveilleusement bien dans cette nouvelle version. Elles démontrent moins le talent de Blutch que le génie du scénariste original. Ainsi de la planche tirée des « 7 boules de cristal », clairement scénarisée pour une publication hebdomadaire planche par planche, tout comme celles de Gaston, de Brétécher ou, la plus réussie de toute, celle de Goossens, tirée des délicieuses aventures de « Georges et Louis romanciers », tordante et intelligente à la fois, qui prend ici, en clôture d'album, une résonance toute particulière.

 

Une culture très francophile
 

L'impression la plus vivace, une fois la trentième planche relue, c'est que la culture bédéesque de Blutch est profondément marquée par les maîtres, principalement réalistes, de la BD franco-belge. Si l'on excepte deux italiens (Manara et Buzzelli), le panthéon de Blutch est assez révélateur de sa génération, qui a grandi avec les BD pour enfants, de Tintin à Gaston, puis a découvert une façon plus adulte de raconter dans les pages de Pilote, de Métal Hurlant et de l'Echo des Savanes, puis d'(A Suivre...).

Rien de mal ni d'étonnant à cela. La trajectoire singulière de Blutch met ainsi en lumière un ensemble d'influences partagé par toute une génération de bédéastes et à l'ombre desquels chacun d'entre-eux a dû imaginer sa propre voie, trouver sa propre voix.
 

 

Ces Variations rappellent du coup que pendant des décennies la BD était surtout portée par les magazines et revues, que l'édition en album n'était qu'un second circuit et qu'à défaut de médiathèques dignes de ce nom c'est dans les piles d'anciens numéros de périodiques qu'on pouvait retrouver les héros et leurs aventures.

 

Hommage, hommage


Les lecteurs de plus jeunes générations seront sans doute étonnés de ne trouver dans ces hommages aucun auteur japonais ou américain, pas même un Charles M. Schultz ou une variation sur Picsou, Minnie ou Spiderman. En cela ces Variations de Blutch pourraient presque passer pour une anthologie de la culture BD de l'honnête homme dans les années 90, avant que ne débarque la nouvelle bande dessinée, avant que ne déferlent les mangas et que les romans graphiques anglophones ne soient enfin facilement disponibles en traduction.

 


 

Vingt ans de retard, donc ? Pas vraiment. Plutôt la démonstration que l'on se construit un bagage culturel dans sa jeunesse et qu'on le porte ensuite, comme la mappemonde dans le dos du Routard de Jean Solé, où qu'on aille et quoi qu'on fasse. Blutch a travers ce projet rend hommage à ceux qui ont tissé son imaginaire et nuancé sa palette, depuis les Tuniques bleues ou Jerry Sping jusqu'à Barbarella et Valérian.

 

Si la démarche paraît inhabituelle dans la culture BD franco-belge, elle n'est pourtant pas très éloignée de la réinterprétation des héros de comics américains, signées par d'autres dessinateurs et insérées dans les publications par les éditeurs Outre-Atlantique. Une pratique reprise par certains éditeurs comme Ankama ou par les Humanos, quand il publiaient la série Lucha Libre, par exemple.

 

Une fois la lecture achevée, l'envie m'est soudain venue d'être projeté dans trente ans, pour découvrir ce qu'un auteur d'une autre génération ferait des meilleures planches d'Olivier Jouvray, de Christophe Blain, d'Alan Moore, de Marjane Satrapi ou de Daniel Clowes, de celles d'Emmanuele Fior, d'Anouk Ricard, de Mathieu Bonhomme, voire de Michel Rabagliati, de Manu Larcenet ou de Bastien Vivès. J'ai déjà hâte d'y être.

Quel dessinateur aura l'humilité (ou la prétention, diront d'autres) de se glisser dans les cases de ces illustres prédécesseurs ? Peut-être aucun, peut-être des légions : seul l'avenir nous le dira.

<

>



Blutch – Variations – Editions Dargaud – 9782205063592 - 29,99 €


Pour approfondir

Editeur : Dargaud
Genre :
Total pages : 64
Traducteur :
ISBN : 9782205063592

Variations

de Blutch(Auteur)

Quels sont les albums qui vous ont le plus marqué ? Blutch, en authentique passionné de la bande dessinée et de son histoire, répond ici à cette question et redessine, relit, parfois joue et modifie une page ou une séquence d'un grand maître. Fascinant exercice qui voit un des auteurs de bandes dessinées les plus intéressants au monde reprendre, pour chercher " à comprendre comment ils faisaient ", entre autres Morris, Franquin, Jacobs et aussi Manara, Graton, Lauzier, Pétillon et beaucoup d'autres.

J'achète ce livre grand format à 29.99 €