11 000 planches de Garfield à vendre : Jim Davis écoule le stock

Florent D. - 26.12.2019

Manga/BD/comics - Comics - Garfield vente enchères - Jim Davis Garfield - oeuvre Garfield ventes


Qui hésite à dépenser intelligemment ses étrennes pourra se rendre au Texas, où le dessinateur de Garfield met en vente plus de 11.000 comics. Jim Davis, qui a déjà cédé ses droits sur son matou orange, veut se faire un 13e mois avec des enchères qui n’ont rien d’extravagant.

Garfield
Alison Oddy, CC BY NC ND 20
 

La feignasse de félin, amateur de lasagnes et farouchement opposé aux lundis, est en vente depuis le mois d’août : chaque jour, deux strips et une BD plus longue le dimanche sont proposés par Heritage Auctions. 

Les dessins remontent pour certains à 1978 et d’étalent jusqu’en 2011, lors que Davis a commencé à passer au numérique pour réaliser ses dessins. Les comics se vendent en moyenne entre 500 et 700 $ pour les offres quotidiennes ; celles du dimanche partent en revanche entre 1500 et 3000 $. 

Leur valeur dépend éminemment du gag et du contexte : selon la maison d’enchères, toutes les planches représentant le chat avec un plat de lasagnes (qu’il les mange ou non) seraient bien plus prisées que les autres. 

Âgé de 74 ans, Davis a décrété qu’il allait se retirer du métier — depuis début août, la société Viacom a racheté l’ensemble des droits autour du personnage que gérait la société Paws Inc, fondée par Davis. Autrement dit, Nickelodeon, la société jeunesse qui diffuse Bob l’éponge et bien d’autres, profitera d’un nouveau venu, avec déjà un film, des épisodes en séries et des adaptations en jeu vidéo.

<

>


Le créateur indique qu’au fil des années, il a offert des centaines d’exemplaires originaux aux amis, à la famille et ses collaborateurs — des planches sont également exposées à la Smithsonian Institution. Le dessinateur avait même tenté d’en vendre sur son propre site web. Mais finalement, confier à une maison de vente le soin d’écouler le stock n’était pas si déraisonnable. 
 
« Il y en avait tellement : c’était une tâche impressionnante de définir ce qu’il fallait en faire, de sorte qu’ils se retrouvent là où les gens peuvent les apprécier », conclut-il.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.