Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Affaire Superman : les héritiers de Shuster définitivement écartés

Cécile Mazin - 08.10.2014

Manga/BD/comics - Comics - comics Superman - procès copyright - droits gestion


Le clou est enfoncé, et le spectacle est fini : la famille de Joe Shuster, qui avait participé à la création du personnage de Superman, avait tenté de faire plier Warner Bros. Un ensemble de procédures complexes et longues se sont engagées par les héritiers, pour obtenir un retour de leurs droits sur l'œuvre et le personnage. Depuis dix ans, les ayants droit mènent la vie dure au studio, possesseur de DC Comics. Le glas vient de sonner. 

 

 

 

Saisie dans le cadre de cette procédure, la Cour suprême des Etats-Unis a refusé d'examiner l'appel que l'avocat Marc Toberoff, représentant des héritiers, avait interjeté. Aucun commentaire supplémentaire n'a été formulé par la Cour, et le juge John Roberts n'était pas même présent pour la prise de décision. 

 

L'appel fait suite à une décision de novembre 2013, où la 9 th Circuit Court of Appeals avait tranché en faveur de Warner Bros. L'accord signé en 1992 par la sœur de Shuster, Jean Peavy, était considéré comme définitif, et empêchait alors toute procédure de récupération des droits. « Cet accord représente le dernier consentement final de l'auteur/des héritiers vis-à-vis de DC Comics, et permet de résoudre les contestations passées, présentes ou futures contre DC », note simplement la cour.

 

Bien malheureux, à une époque où les adaptations cinématographiques pleuvent, et que les millions de dollars s'accumulent dans les caisses de Warner/DC Comics. Déjà en janvier dernier, la 9e Cour avait rejeté la demande pour une nouvelle audience, et la pétition qui s'en était suivie n'avait pas infléchi la décision des juges. (via Hollywood reporter)