Angoulême : Art Spiegelman sera président du festival 2012

Clément Solym - 31.01.2011

Manga/BD/comics - Univers BD - art - spiegelman - grand


Il sera le deuxième (probablement pas le second) américain à avoir reçu le Grand Prix du jury, à l'occasion de cette 38e édition du festival de la BD à Angoulême. Art Spiegelman en était tout ému, peut-être plus même que Robert Crumb en 1999.

C'est en présence du ministre de la Culture, que le président Baru lui a remis le Grand Prix de l'édition 2011. Qui fera par conséquent de lui le président du jury pour l'édition 2012.

Et le papa de Maus, la BD qui lui avait valu un prix Pulitzer en 1992 en aurait presque perdu ses mots rapporte l'AFP. Évidemment, il n'était pas présent, et n'a pu être contacté que par téléphone, depuis la grande scène d'Angoulême où le public présent a pu se réjouir avec lui.

« Angoulême est vraiment la capitale de la culture et de la bande dessinée dans le monde moderne. J'ai tellement appris de la bande dessinée française », remerciait hier le dessinateur. Un hommage rendu avec un humour franc : « Étant donné mes pauvres talents en tant que dessinateur, je me sens un peu comme le président Obama quand il a reçu le Prix Nobel de la Paix. »

Alors, voilà, l'an prochain, le président sera américain. Mais pas n'importe lequel. Un New-yorkais né le 15 février à Stockholm, marié à Françoise Mouly, directrice artistique du New Yorker. « Comme ma femme, qui est française, a dit lorsque nous avons appris la nouvelle : merde ! », a conclu le dessinateur.


Pour la suite des prix, navré, on vous fait un inventaire à la Prévert :
  • Fauve d'or du meilleur album : "Cinq mille kilomètres par seconde" de Manuele Fior (Atrabile)
  • Prix du jury : "Asterios Polyp" de David Mazzucchelli (Casterman)
  • Prix de la série : "Il était une fois en France" de Fabien Nury et Sylvain Vallée (Glénat)
  • Prix Révélation ex-aequo : "La parenthèse" de Elodie Durand (Delcourt); "Trop n'est pas assez" de Ulli Lust (Cà et Là)
  • Prix Regard sur le monde : "Gaza 1956 - En marge de l'histoire" de Joe Sacco (Futuropolis)
  • Prix de l'Audace : "Les Noceurs" de Brecht Evens (Actes Sud BD)
  • Prix Intergénérations : "Pluto" de Naoki Urasawa et Osamu Tezeuka (Kana)
  • Prix Jeunesse : "Les Chronokids T.3" de Zep, Stan et Vince (Glénat)
  • Prix du Patrimoine : "Bab El Mandeb" de Micheluzzi (Mosquito)
  • Prix de la BD alternative : "L'Arbitraire", périodique édité à Lyon
  • Prix du public Fnac-SNCF : "Le bleu est une couleur chaude" de Julie Maroh (Glénat).