Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Appel à Warner Bros : “Reconnaissez la bisexualité de Wonder Woman”

Florent D. - 02.10.2017

Manga/BD/comics - Comics - Wonder Woman bisexuelle - sexualité super héros - Wonder Woman homosexualité


L’intérêt pour la sexualité des super héros grandit à mesure que les dollars s’accumulent : le film Wonder Woman a rapporté plus de 750 millions $ à travers le monde. Et le personnage voit sa cote de popularité grandir. Or, dans le même temps, l’orientation sexuelle de Diana continue de faire parler... ou de laisser étrangement silencieux. 




 

Bisexuelle, Wonder Woman ? La question avait été ouvertement posée par la scénariste Gail Simone, « étonnée que cela puisse encore être un sujet d'interrogation ». Le personnage avait d’ailleurs abordé le sujet d’elle-même, avec Superman : « Clark, mon pays est composé de femmes. Pour nous, il n’existe pas de mariage homosexuel. Il y a juste le mariage. » 

 

Mais alors quoi ? Eh bien en septembre, le scénariste Greg Rucka avait également mis les pieds dans le plat : pour lui, la princesse de Themyscira, reine des Amazones, avait nécessairement eu des relations avec d’autres femmes

 

Raison pour laquelle des internautes ont sollicité ouvertement Warner Bros, studio de production des films DC, mais également société qui possède les éditions DC Comics. Dans le prochain film, ils réclament que l’on accorde une place explicite à la bisexualité de Wonder Woman. 

 

Pourquoi faire ? Simplement parce que la bisexualité reste encore un tabou, et que les personnes qui aiment les deux sexes sont toujours susceptibles d’être pointées du doigt. 
 

Chez Marvel, différence et diversité ne rapportent rien : on arrête ?


On retrouvera la pétition à cette adresse qui, à cette heure, a reçu 7843 signatures. Elle souligne que, d’après les organisations représentatives LGBT, la bisexualité reste la moins comprise dans la recherche de sa personnalité. « Nous sommes faits pour nous sentir invisibles et ce faisant, nous tendons à nous croire invisibles. »

 

Et de poursuivre : « Rendez Wonder Woman ouvertement bisexuelle sur grand écran, ce qui ferait d’elle la première super héroïne pleinement LGBT dans les univers cinématographiques de DC Comics et Marvel, et renforcerait sa place en tant que véritable modèle pour les femmes de tous âges et sexualités. »

 

Plus que devenir ambassadrice de l’ONU, Wonder Woman n’attend certainement rien de moins... D'autant plus que l'ONU avait fini par la renvoyer, considérant qu'elle était trop sexy...