Apple confond BD et logiciel, et censure un titre de l'Apple Store

Clément Solym - 31.08.2008

Manga/BD/comics - Comics - Apple - censure - Murderdrome


Voilà quelque temps, un programme très intéressant, Comic Reader : il s'agit d'un lecteur générique pour des comics, destiné à l'iPhone et l'iPod Touch. Ce dernier est gratuitement accessible, et offre un réel confort d'utilisation pour les possesseurs de ces machines.

Et grâce à Comic Reader, Al Ewing et Paul Holden ont alors créé une première BD nommée Murderdrome. Évidemment, rien qui évoquer des lapins gambadant dans l'herbe et qui se roulent sur le dos. Ses créateurs l'ont alors présentée (c'est une BD...), à l'Apple Store, mais fut rejeté pour les raisons suivantes : elle (la BD) viole les termes du Kit de développement d'Apple.


En effet, les applications ne doivent pas contenir de choses obscènes, pornographiques, injurieuses ou diffamatoires. Pas plus que de contenu ou éléments qu'Apple jugerait peu recommandables pour ses lecteurs.

Pourtant, Murderdrome est une BD. Pas une application. Alors que Comic Reader en est une. Murderdrome, c'est un contenu que l'on peut lire à travers Comic Reader ? Point barre. Alors certes, les pages de cette BD sont pour le moins acides et violentes, mais enfin, on trouve des films largement plus violents, comme l'explique Mike Cane, et finalement, ce qu'a fait Apple n'est ni plus ni moins que de la censure. En confondant une BD et une application pour iPhone et iPod Touch...

Vous trouverez ci-dessous une vidéo en anglais montrant l'utilisation de Comic Reader, et du titre incriminé, Murderdrome.


Pour suivre toute l'affaire de cette censure, on se plongera sur la page de Mike Cane. Seule alternative pour les auteurs ? Que la firme mette en place un classement comme c'est le cas pour les films, afin que leur titre voit le jour en toute légalité sur le magasin...