Astérix sauvé de la poubelle : une planche qui passe de la boue à l'or

Cécile Mazin - 18.10.2013

Manga/BD/comics - Univers BD - Astérix - poubelle - vente aux enchères


La maison d'enchères Artcurial va présenter une planche originale d'Astérix et le bouclier Averne, sauvée d'une fin peu banale. En effet, dans un immeuble du XVe arrondissement de Paris, un particulier vigilant a découvert ladite planche, dans le local poubelle de l'immeuble. Une histoire bête comme chou.

 

 

 

 

Après le décès du propriétaire de la planche, l'appartement avait été vidé, et manifeste, les déménageurs n'ont pas fait attention à ce bout de papier, rapporte le Figaro. Le particulier jette un oeil plus attentif, et s'aperçoit que sa trouvaille vaut de l'or. 

 

Selon l'expert chargé de la vente à venir le 16 novembre chez Artcurial, la planche serait estimée entre 70 et 90.000 €. « J'ai vu tout de suite que c'était une planche originale. J'ai reconnu la dédicace et l'écriture d'Uderzo. Une véritable aubaine, ce sont des planches rares datant de 1968, une très belle période pour la saga. C'est la première planche de cet album que j'ai eu entre les mains », précise Éric Leroy, l'expert. 

 

L'album dont elle est tirée fut publié en 1968. Il raconte comment Abraracourcix, chef du village gaulois, part faire une cure pour mincir. L'occasion pour Astérix et Obélix de découvrir la région de Gérgovie... et d'Alésia, même si personne ne sait où se trouve Alésia. 

 

La planche en question fut dédicacée à Denise et Jack Paul, par Uderzo, avec « toute mon amitié ».




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.