Attentat à Nice : de la colombe de Plantu aux dessins de solidarité

Cécile Mazin - 15.07.2016

Manga/BD/comics - Univers BD - Attentat Nice mobilisation - dessinateurs état urgence - attentats camion Nice


Le feu d’artifice était à peine achevé, la Fête nationale touchait à sa fin, mais sur la Promenade des Anglais, à Nice, un massacre est survenu. Un attentat, tout du moins une attaque meurtrière frappe alors qu’un camion avance sur la foule. On compte à cet instant près de 84 morts, ainsi que 18 blessés dans un état d’urgence absolue, a assuré le ministre. Une cinquantaine de personnes est désignée comme blessés légers et 120 autres sont en état de choc. L’attaque est intervenue vers 23 h. Le chauffeur a été abattu par les forces de police.

 

Solidarité avec la France après l'attentat terroriste à Nice

Elentir, CC BY SA 2.0

 

 

 

« Je remercie tous les passants et tous les commerces qui ont fait preuve d’une grande réactivité et d’une grande solidarité ce soir lors du drame. Merci, également, à nos forces de l’ordre, aux militaires aux pompiers, au SAMU et à tout le personnel médical mobilisé. Toutes mes pensées vont aux victimes, à leur famille et à leurs proches », assure le maire de la ville Christian Estrosi. 

 

 

 

C’est le dessin de Plantu qui est particulièrement partagé, son éternelle colombe, cette fois encore accompagnant un message simple. 

 

 

 

 

 

Une lectrice du Monde a fait parvenir un message : 

 

 

 

Outre-Atlantique, au Québec, c’est le caricaturiste Guy Badeaux qui donne le ton : 

 

 

 

De son côté, la librairie La Briqueterie simplement a choisi de mettre sa bannière en berne, reprenant le bandeau noir du deuil. 

 

 

 

La ville de Nice compte plusieurs maisons d’édition, dont La baie des anges, ou encore Éditions Ovadia, Éditions du Ricochet, Serre Éditeur. Pour l’instant, nous ne sommes pas parvenus à joindre les structures.