Auto-publication de romans graphiques : où vendre ses oeuvres?

Clément Solym - 25.10.2012

Manga/BD/comics - Univers BD - autoédition - Comics - Romans graphiques


L'autoédition est souvent la solution la plus viable qui soit offerte aux jeunes auteurs, de roman graphique ou de bande dessinée, qui souhaitent démarrer leur carrière en commercialisant leurs titres numériques sur internet. Il n'est pas toujours aisé pour eux de trouver leur bonheur entre les diverses plateformes dédiées, c'est pourquoi Michael Kozlowsky de Good E-reader a dressé un panorama destiné à faciliter un choix adapté aux attentes de chacun.

 

Extrait des astuces pour créateurs de Katie Green

 

 

Graphicly

 

Et le tour d'horizon débute avec Graphicly. La plateforme créée en 2009 a modifié sa stratégie l'année passée pour se focaliser sur l'auto-édition des artistes versant dans le graphique. La force du site réside dans une diffusion via l'iBookstore, le Kindle Store, Android Market, Facebook, Kobo, ou encore la boutique Barnes & Noble.

 

L'utilisation des outils du service est simple, et la création de profil accessible en renseignant son compte Facebook. Chaque livre doit obtenir un code ISBN-13, que la firme propose en outre pour la somme de 75 $.

 

Les royalties reversées aux auteurs sont de 100 % des ventes. Pour publier ses oeuvres en ePub ou MOBI, la facture est de 150 $, auquel on peut ajouter 500 $ si on a besoin d'une application Androïd ou iOS. Graphicly fournit également des données de ventes ou d'analyses concernant l'ensemble des revendeurs.

 

 

ComiXology Submit

 

Ce nouveau programme est dédié aux publications Androïd ou iOS. Une équipe interne contrôle la qualité des soumissions, en termes de style artistique ou de scénario.

 

Les auteurs perçoivent généralement 50 $ des ventes en royalties, mais le montant est révisé à la baisse, 35 %, lorsqu'une oeuvre est distribuée sur iOS. la plateforme ComiXology Submit est actuellement en version bêta et ne sera officiellement lancée qu'au début de l'année 2013.

 

 

iVerse

 

La société traite surtout avec des firmes établies, mais accorde également son intérêt aux soumissions indépendantes. Ses attentes en matière de professionnalisme sont importantes. Pour être considéré, un auteur doit créer sa propre entreprise individuelle.

 

iVerse n'est pas spécialisé dans le roman graphique ou les comics. Il se rémunère en prenant un pourcentage des ventes, contre fourniture de logiciel, de la partie marketing, ou parfois l'adaptation pour écran mobile. Le service ne comporte pas d'outils dédiés à l'auto-édition, et en conséquence les oeuvres doivent être soumises via simple email.

 

L'une des forces de la maison est sans doute qu'elle imprime et distribue elle-même les titres soumis, en mettant à profit son partenariat avec Diamand Digital. Cependant, ce choix est à conseiller aux artistes avertis, ayant expérimenté la conversion de titre en format compatible ebook.

 

 

iBooks Author

 

La plateforme constitue une autre alternative adaptée à la diffusion de romans graphiques. L'iBookstore propose d'ailleurs un large éventail de titres dans le registre. iBooks Author est un outil conçu pour Mac, et permettant la création d'oeuvres graphiques. La plateforme n'est toutefois pas adaptée à la vente de titres uniques, c'est pourquoi les 5 premières publications doivent être regroupées en un seul livre.

 

Pour publier via l'iBookstore, tous les formats d'image générés par Photoshop, Illustrator ou d'autres programmes sont compatibles. Outre les pages standards, la plateforme permet également d'incorporer du contenu interactif comme des vidéos, des questionnaires à choix multiples...

 

Le procédé de soumission de titres est particulièrement rigide jusqu'à pénétration de la boutique. Un contenu trop axé sur la violence, le sexe ou la décadence est susceptible de se voir refoulé à l'entrée.

 

Le prix de vente des oeuvres graphiques est plafonné à 15 $, et la redevance allant à l'auteur est de 70 % des ventes. La boutique d'Apple offre une présence solide sur l'ensemble des marchés achalandés à travers le globe.