Avec sa vitesse supersonique, Flash serait plus un vilain qu'un héros

Antoine Oury - 08.11.2014

Manga/BD/comics - Comics - The Flash vitesse - science dégats - super héros vilain


Entre deux recherches, les scientifiques peuvent se détendre avec quelques comics, ou en regardant une des multiples adaptations audiovisuelles. Mais, évidemment, leur sens critique est mis à rude épreuve avec les exploits des super-héros, qui défient généralement toutes les lois de la physique. Après visionnage du trailer de The Flash, la série diffusée sur la chaîne CW, 4 chercheurs n'ont pas pu s'empêcher de démontrer que Flash aurait gravement blessé un innocent en voulant le sauver.

 


La scène du crime, dans le trailer de la série de CW

 

 

C. Checklin, R. Miller, J. A. Farrow, et J. Hue, de l'université de Leicester, se sont intéressés à l'une des premières scènes où The Flash, alias Barry Allen, utilise ses pouvoirs pour sauver un quidam. Dans le trailer de la série, le héros en rouge et jaune rattrape au vol un cycliste sur le point d'être percuté par un taxi, le tout en utilisant sa vitesse supersonique.

 

Les chercheurs ont d'abord cherché à estimer la distance parcourue par le taxi, une Ford Crown Victoria, afin d'effectuer un ratio avec celle parcourue par le héros, sur le même intervalle temporel : quand le taxi parcourt 1,65 mètre, Flash n'en avale pas moins de 10. Autrement dit, sa vitesse est bien supérieure à celle du taxi.

 

La scène se retrouve à environ 4 minutes 8 secondes, dans le trailer :

 

 

 

 

Ne restait plus, ensuite, qu'à calculer et estimer la pression exercée par les impacts respectifs, celui du taxi et celui de The Flash, au moment du contact avec le cycliste. Dans le premier cas, la zone concernée par l'impact, pour le cycliste, s'étend sur les membres inférieurs et le torse, quand la réception de The Flash concentre la pression seulement sur le torse du cycliste. 

 

Autrement dit, si l'impact avec le taxi avait sans aucun doute blessé le cycliste, celui avec The Flash génère des dégâts beaucoup plus importants, suite au choc. Pour vraiment sauver le pauvre innocent, Flash devrait réduire sa vitesse au moment de l'impact avec le cycliste, pour de nouveau l'accélérer ensuite. 

 

 

Avec sa vitesse supersonique, Flash serait plus un vilain qu'un héros, par Laura Le Brun

Par Laura Le Brun, du CESAN (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Mais bon, tout cela se fait peut-être, à plus de 24 images par seconde...

 

L'étude complète, avec les calculs compliqués :

 

  The Flash: Hero or Villain? by C. Checklin, R. Miller, J. A. Farrow, and J. Hue by ActuaLitté

 

(via Comic Book)