Baidu : Les pirates chinois contre les éditeurs japonais

Clément Solym - 03.03.2011

Manga/BD/comics - Univers Manga - badu - shueisha - shogakukan


Serait-ce l'île aux pirates dans la sphère internet chinoise ? On dirait : surtout du côté de Baidu Library qui est accusée, entre autres, par la Shuiesha et Shogakukan de faire circuler plusieurs milliers de manga illégalement. En novembre dernier, Baidu le moteur de recherche en charge du site Baidu Library a donc été expressément prié par les éditeurs de retirer tous ces titres.

Les éditeurs japonais vs Baidu

La demande de la Shueisha concernait 1600 titres (dont le célèbre One Piece) et celle de Shogakukan 700 titres. À la demande de l'association d'éditeur, Baidu s’est montré coopératif en déclarant « Nous allons nous occuper sérieusement de la situation ». Or malgré la vigilance de chacun, les titres déjà effacés sont remis très vite en ligne et le téléchargement continue...


Les pirates ont des petites habitudes qu'il va être bien difficile de leur enlever. Baidu, aura donc bien des soucis pour respecter ses engagements sur la loi des copyrights au sein de son réseau. On sait que les éditeurs japonais ont renforcé leur action de prévention et de répression du piratage et Baidu leur assure que tout rentra rapidement dans l'ordre. Mais ce n'est pas la première fois que celui-ci se retrouve au coeur d'une telle affaire. (via Blog WSJ)

Baidu le récidiviste

En effet, le moteur de recherche chinois a été cité à comparaître par les autorités américaines lundi dans une affaire de piratage au côté du site suédois Pirat Bay. Selon les Services du Représentant américain au Commerce, ces deux sites (parmi quelques autres) seraient des plateformes « notoires » du piratage !

Le rapport lancé par l'USTR et intitulé « Examen des marchés notoires » indique que les autorités s'intéressent à ces différentes plateformes mais pas qu'elles représentent un danger on peut y lire également que les autorités seront attentives aux moyens mis en oeuvre par ces réseaux pour respecter les lois sur le copyright et combattre le piratage. (notre actualitté)
 

Badu aurait-il trouvé le One Piece...?

Mais la Chine arrive en pôle position dans cette étude et il s'avère que le site Baidu est accusé de faciliter les échanges de contenus illicites. En effet, le système du moteur de recherche conduirait son utilisateur vers des liens aux contenus piratés plutôt qu'à des liens au contenu légitime. Alors que penser de la promesse faite au japonais ?

A-t-il pris de bonnes résolutions ou fait-il l'autruche ? Quoi qu'il en soit, les activités du moteur de recherche se poursuivent et de l'eau risque de couler sous les ponts avant qu'il se légalise à 100 %...