Bakemono, Les héritiers d'Okura, tome 2, de Jean-Luc Sala

Clément Solym - 12.04.2008

Manga/BD/comics - Univers BD - Lombard - Sala - Bakemono


Le Tengu, est un démon, mi-samouraï, mi-autre chose. En l'occurrence, ici, on dirait un croisement entre un aigle et un corbeau. Mais comme tout le monde l'appelle esprit-corbeau, on ne se montrera pas contrariant.

Yoshida le père de Jade et Lame a succédé à l'empereur Okura, et les deux filles poursuivent leur route auprès de Tengu, l'homme corbeau. Le démon a pour charge de retrouver leur troisième soeur, Soie. Élève dans une maison de geishas, la rencontre risque de tourner court entre les deux guerrières et la douce.De son côté, le seigneur noir et obscur attend toujours les bêtes invoquées par son nécromant. Mais bon, on n'en entend pas trop parler, donc pas de soucis à se faire. Ou alors, si, justement.

À brûle-pourpoint, comme ça, on pourrait que le scénario n'a pas avancé des masses depuis le premier volume. Ce n'est pas tout à fait faux, encore que la fin de ce tome 2 laisse augurer des mouvements assez rapides pour le troisième opus, déjà annoncé. En revanche, on appréciera l'effort de couleur déployé tout au long et particulièrement lors de l'arrivée dans le quartier des plaisirs. On alterne les lieux et les ambiances lumineuses complètement différentes qui plaisent à la pupille.

Côté scénario, donc, le découpage en chapitre se poursuit, chose très sympa et les forces en présence sont légèrement bousculées depuis le premier tome. Bon, on regrettera juste que ce soit un peu longuet sur certaines scènes, d'autant que le dessin a parfois quelques "pains" désagréables.


Après, on est dans du médiéval japonais fantastique et les créatures ont une bonne part à jouer. Outre le dragon du début, on découvrira ici quelques bestioles sympatoches et amusantes. Et on apprendra que dégainer son sabre ne se fait pas à la légère. Tout personnellement, ces histoires de vide, d'équilibre et de balance me séduisent, quoique très (trop ?) discrètement égrenées dans la BD. Mais pour les connaisseurs, ça a des relents du jeu de rôle La légende des 5 anneaux, qui ne manqueront pas de vous séduire.

Alors ? 13 € pour Bakémono, est-ce qu'il faut craquer ? Bah, ça se discute. Si vous avez accroché au premier, pas d'hésitation, c'est du bon, bien que pas assez rapide à mon goût, mais si le premier ne vous a pas survolté, attendez de voir le troisième tome pour vous décider à prendre les deux d'un coup... Et puis vous pouvez toujours vous précipiter sur la page du Lombard pour dérober les fonds d'écrans proposés...