Batman adopte les méthodes de Judge Dredd dans Gotham City Garage

Antoine Oury - 10.08.2017

Manga/BD/comics - Comics - Batman Judge Dredd - Gotham City Garage - Batman DC Comics


À force de répéter « Je suis Batman », le Chevalier noir a visiblement fini par adopter le tic de langage de Judge Dredd : à présent, il est la loi. Dans la série de comics Gotham City Garage, attendue dans quelques jours chez DC Comics, Collin Kelly et Jackson Lanzing imaginent un univers DC revu à la sauce Mad Max, relevé aux épices cyberpunk, avec des dessins de Brian Ching.

 

 
 

La nouvelle série de comics DC qui s'annonce pour le 16 août prochain, Gotham City Garage, tire ses origines dans... des figurines à collectionner. Pour cette série d'objets de collection DC, on retrouvait en effet Supergirl, Wonder Woman ou Catwoman juchées sur d'imposantes motos, dans un univers mécanique et steampunk à la Mad Max.

 

Finalement, le look des héroïnes a tellement plu que DC Comics tente aujourd'hui d'en faire un nouvel univers en comics : Collin Kelly et Jackson Lanzing ont imaginé les événements qui ont mené à un tel environnement pour les super-héros. « Il y a trente ans, dans l'univers DC, des événements fondamentaux ont tout bouleversé — l'Âge sombre est survenu. Et, pour faire simple, cela a balayé le monde, détruit toutes les villes pour n'en laisser qu'une seule : Gotham. C'est là que Lex Luthor a construit sa super-ville, qu'il appelle The Garden [Le Jardin] », résume Jackson Lanzing.

 

Dans l'univers de Gotham City Garage, pas de Superman pour faire face à Lex Luthor. Et Batman... s'est rangé du côté du milliardaire, sûrement par intérêts financiers communs. « Le Batman de cet univers est, tout simplement, une sorte de Judge Dredd dans Le Jardin, qui travaille pour... Lex Luthor », ajoute Lanzing.
 


Sans Superman pour lui faire comprendre à quel point l'humanité peut valoir la peine de se battre, le Chevalier a, semble-t-il, mis ses idéaux de côté, et travaille avec ses sbires à faire régner un ordre parfait au sein de la cité de Luthor. Peu importe le coût...

« Quand nous faisons la connaissance de la Chauve-souris, elle se présente comme une force de la nature, quelque chose que l'on craint, quelque chose que l'on fuit, il est l'ombre et l'obscurité qui incarne la justice... [...] Je décris Batman, sauf que les lois qu'ils appliquent ne sont pas ce que nous considérons comme de “bonnes” lois », souligne le coauteur.
 

Un jeu de société Batman en préparation chez Monolith

 

Les personnages principaux de cette série sont des héroïnes : « Big Barda, Catwoman, Harley Quinn, Silver Banshee, Hawkgirl, et la première Kryptonienne que ce monde ait jamais vue — une mystérieuse fille nommée Kara Gordon — dans un monde de moto, de hors-la-loi et d'impressionnants tatouages », souligne Collin Kelly.


via ScreenRant



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.