Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

BD, cinéma et musique : Astérix, Obelix et Pierre Tchernia

Florent D. - 30.08.2017

Manga/BD/comics - Univers BD - vente enchères planches - Asterix Obelix collection - Pierre Tchernia collection


Ce 13 octobre, les amateurs de bande dessinée seront servis par la maison Drouot. Une vente consacrée à la collection de l’acteur Pierre Tchernia sera opérée dans l’après-midi. Affiches de cinéma & télévision, disques rares et objets personnels seront au rendez-vous. Mais également, des planches et illustrations, à faire se pâmer d’envie.



 


La collection Pierre Tchernia, présentée le 13 octobre par la maison Art Richelieu, est à l’image du brillant parcours professionnel et culturel d’un esprit curieux et libre du XXe siècle. Dans cette vacation, une place toute particulière sera donnée à la bande dessinée, l'une des grandes passions du journaliste, à travers notamment deux exceptionnelles couvertures originales d'Astérix — Le Tour de Gaule et Le Bouclier Arverne. 

On y retrouvera également de nombreuses illustrations et planches originales d'Albert Uderzo, Morris, Gotlib, René Pellos, Louis Forto, des albums et cartes de vœux des studios Hergé, des éditions originales dédicacées de Goscinny, Uderzo, Tabary, Morris, Bilal, Gotlib. Une collection complétée par d'autres thèmes tels que la musique, les jouets, le cinéma et la télévision.
 

Tout le monde connaît Pierre Tchernia (1928-2016). Avec sa silhouette bienveillante et sa voix posée, il a été pour des générations de téléspectateurs un célèbre journaliste et animateur et l’un des pionniers de la télévision française. Il participe à la création du premier journal télévisé français en 1949.

Dans les années 1960, il anime le magazine d'information Cinq colonnes à la une puis le Concours Eurovision de la Chanson. Son parcours professionnel — atypique — est à l'image de cet homme curieux et passionné : il est jalonné de passerelles entre le journalisme, la fiction, l’édition, la chanson et l’animation.
 

Pour d’autres, il était Monsieur Cinéma ; un passionné du 7e art pour lequel il a beaucoup œuvré. Animateur d'émissions sur ce thème, il a également réalisé ou écrit quelques films restés célèbres : Le ViagerLe Petit Baigneurla Belle AméricaineLes douze travaux d’Astérix...
 

Mais c'est une facette moins connue du journaliste que mettra en lumière cette vacation ; son importante contribution pour valoriser l'art de la bande dessinée, à une époque où celui-ci était simplement associé à une distraction infantile. À partir de 1963, et sa rencontre avec René Goscinny, on ne compte plus ses émissions destinées à populariser Astérix, Tintin, Lucky Luke ou Disney.
 

Pierre Tchernia : ami de Goscinny et Gotlib, Monsieur Cinéma est mort


Il a écrit, produit, réalisé et joué dans un nombre significatif de longs-métrages : Astérix et Cléopâtre (1968), Daisy Town (1971), La Ballade des DaltonMission Cléopâtre (2002)... Sa complicité avec le tandem Goscinny-Uderzo lui a valu d'être caricaturé dans plusieurs albums d'Astérix et Gotlib l'a représenté dans Rubriques à Brac.

Deux couvertures originales d'Albert Uderzo (né en 1927) retiendront sans aucun doute l'intérêt des bédéphiles :
 

Le Tour de Gaule d'Astérix, 1964, réalisée à l'encre de Chine, gouache et encres de couleurs. Cette aventure fut diffusée sous forme de feuilleton dans l’hebdomadaire Pilote à partir de février 1963 et éditée sous forme d’album par Dargaud et Lombard en 1965. Il s'agit de la couverture originale du cinquième tome de la série publiée dans le cadre de la Collection Pilote. Elle fut offerte, dédicacée et signée par les auteurs : « À Pierre Tchernia, le modeste témoignage de sympathie en hommage à l’Esprit et à la gentillesse du grand homme de télévision » Uderzo – Goscinny. (180 000 / 200 000 €)
  •  
Le Bouclier Arverne, 1968, réalisée à l'encre de Chine, gouache et encres de couleurs. Couverture originale du onzième tome de la série publiée par les éditions Dargaud (France) et Lombard (Belgique) en 1968 ; pré-publié sous forme de feuilleton dans l’hebdomadaire Pilote entre juin et novembre 1967. La couverture a été offerte, signée et dédicacée par Albert Uderzo à la famille Tchernia : « À Pierre, Françoise et tous les petits Tchernia avec ma très grande amitié ». (180 000 / 200 000 €)