BD : des planches originales aux enchères

Clément Solym - 23.11.2009

Manga/BD/comics - Univers BD - vente - enchères - bd


Samedi s’est tenu à la galerie Artcurial à Paris une importante vente aux enchères de planches originales de BD. On pouvait y retrouver quelques grands noms du milieu des bulles mais aussi quelques petits nouveaux. Malgré le prix de vente élevé atteint par certaines pièces, l’ensemble des achats réalisés n’a pas vraiment satisfait les vendeurs. On sent bien que la crise joue encore les trouble-fête.

C’est un dessin à l’encre de Chine et aquarelle de l’Italien Hugo Pratt qui s’est inscrit comme le clou de la vente, avec une enchère de 247 000 euros. Mais, sur les 1100 lots proposés au public, simplement 70 % ont trouvé preneur. La crise sur ce marché est nettement perceptible. Elle vient surtout toucher les œuvres de notoriété « moyenne » tandis que les dessins des grands noms recueillent toujours de nombreuses demandes, s’inscrivant alors comme des valeurs sûres.

Le marché est moins florissant. Toutefois, cela n’a pas empêché le départ d’un dessin de Franquin pour l’illustration de couverture de l’album Le cas Lagaffe (1971) à 150 000 euros. Pourtant, à ce prix, on reste au-dessous des estimations, davantage situées entre 180 000 et 200 000 euros…

Un amateur d’Hergé a pu trouver un dessin de 1944 où l’on voit Tintin qui chasse dans la brousse pour la modique somme de 24 700 euros. Et là, on passe nettement au-dessus des estimations qui le donnaient pour six à huit mille euros. Cette vente illustre bien la tendance actuelle où les grands noms deviennent très recherchés et peu de collectionneurs viennent miser sur les petits nouveaux de ce marché.