BD : l'Association se déchire, David B donne le ton

Clément Solym - 06.04.2011

Manga/BD/comics - Univers Manga - association - menu - david


En attendant l'Assemblée générale qui mettra, peut-être, les choses au clair, l'Association continue de s'agiter. Ses anciens membres fondateurs et auteurs ont décidé que se serait la guerre. Alors sortons les armes.

L'Association, c'est ce regroupement d'auteurs daté de mai 1990, qui à l'époque n'avait aucune notoriété ni reconnaissance. Mais entre temps, sont devenus des Lewis Trondheim, des Joann Sfar et consorts, ayant publié notamment Marjane Satrapi.

Le dernier à avoir décoché, depuis que Trondheim a publié une BD racontant le désordre ambiant de cette aventure, c'est David B, qui dans un communiqué, tire à boulets rouges sur tout ce qui bouge. Et principalement sur Jean-Christophe Menu l'un des autres fondateurs qui cristallise aujourd'hui toutes les colères et les rancoeurs. (voir sur ActuaBD le déroulé de l'acte 1 de cette histoire)


Le commentaire de David B est implacable. Selon lui, Menu travaille essentiellement à s'approprier l'Association. « Menu est à l'origine du projet de L'Association, aucun des fondateurs ne l’a jamais nié. Mais ce projet, il a choisi — et il a eu besoin — de le faire avec d'autres. L'Association s'est montée ainsi, quand bien même la chose lui déplaît aujourd’hui. »

Et un peu plus loin : « Il s’attribue, avec une grandiloquence un peu puérile, “la définition des axes, la position politique, la direction graphique et tout le discours” de L’Association. Qu’on me permette de sourire devant un tel ramassis de foutaises. Mettons les choses au clair : j'ai toujours conçu et réalisé mes couvertures moi-même, comme la plupart des fondateurs. De même, j’ai toujours dessiné mes albums librement, sans me préoccuper d’appliquer une soi-disant ligne politique — inventée tardivement. C’est Menu qui a plaqué son discours sur notre travail, pas l'inverse. »

Juste avant de conclure : « De toute façon, quelle continuité Menu peut-il encore prétendre garantir ? L’Association a été fondée sur un idéal collectif, sur un fonctionnement collégial, sur un respect du livre et des auteurs. » (voir Longue vie à l'Association)

La situation continue de se dégrader, mais la suite pourrait passer par un renouveau de cette association. A moins que le prochain coup ne soit fatal...