BD numérique : l'écurie Gallimard, Futuropolis et Denoël chez Izneo

Clément Solym - 24.05.2012

Manga/BD/comics - Univers BD - Izneo - BD numérique - Gallimard


Un de plus, après quelques-uns de moins. Pour la plateforme Izneo, qui offre la vente ou la location et même le prêt de BD numérique, c'est une nouvelle vague d'éditeurs venus de chez Galimard qui arrive. 

 

Au menu, donc, Futuropolis, Gallimard et Denoël Graphic qui rejoignent les rangs, avec… moins d'une vingtaine de titres pour les deux premiers, et pour l'instant aucun du troisième. « Les catalogues vont s'étoffer progressivement, évidemment, et l'offre va s'enrichir de plusieurs autres grands titres de chacune des maisons », nous garantit Izneo.

 

Dans le communiqué, c'est pourtant déjà l'allégresse : « Ces catalogues prestigieux ajoutent leur diversité et leur richesse éditoriale aux catalogues déjà représentés comme ceux des éditions Bamboo, Casterman, Dargaud, Dupuis, Jungle ou encore Le Lombard, pour faire d'izneo la plus large offre de bande dessinée numérique, dans tous les genres. »

 

 

 

N'oublions pas deux choses : la première, c'est la commercialisation directe des titres numériques sur l'iBookstore, mise en place depuis mars dernier. « Izneo compte aujourd'hui 2700 titres, qui seront, à terme, tous disponibles et vendus depuis l'IBookstore », nous confirmait-on, tout en reconnaissant des difficultés dans le transfert de fichiers avec Apple. 

 

Désormais, ce sont 3000 ouvrages qui constituent l'ensemble de l'offre de la plateforme. Mais surtout, et les petits malins ne s'y tromperont pas, on retrouve déjà sur Izneo les offres numériques de Flammarion au travers de ses maisons BD, à savoir Castermann, Jungle, Fluide glacial, etc. 

 

On ne poussera pas la naïveté jusqu'à y voir un signe de quoi que ce soit, d'autant plus, expliquait Alain Beuve-Méry à Publishing Perspectives, que les risques de voir annuler la vente de Flammarion par le groupe RCS MediaGroup sont finalement importants

 

Le journaliste estime que les offres faites au groupe italien par les différents groupes français sont largement inférieures aux attentes de RCS. Ce vendredi se réunira la direction du groupe, avec la possibilité de retarder encore la mise en vente, ou l'acceptation de l'unique offre encore en lice pour le rachat, celle de Gallimard, après l'abandon d'Albin Michel. 

 

Dans l'idée, les catalogues des deux groupes, Flammarion et Gallimard, sont relativement complémentaires, et en terme d'image, tout le monde pourrait y gagner. Mais l'enjeu, pour les éditions de la rue Gaston, tourne également - et surtout - autour du catalogue BD qui est actuellement entre les mains de Flammarion. Pour ne citer que les grandes pointures, et les best-sellers, rappelons qu'il compte Enki Bilal, Hugo Pratt, Tintin, ou encore Maus de Spiegelman… et bien d'autres, comme Tardi. 

 

Pas vraiment des nouveaux venus dans l'univers des bulles….