Belgique : le tribunal repousse le référé sur Tintin au Congo

Clément Solym - 12.05.2010

Manga/BD/comics - Univers Manga - racisme - tintin - belge


« J'accuse »... Reprenant à son compte le fameux titre de Zola, Bienvenu Mbutu Mondondo était aujourd'hui présent au tribunal de 1ere instance de Bruxelles, lequel devait se prononcer sur la demande de référé, introduite fin avril.

Estimant que Tintin au Congo présente des « écrits à caractère raciste et offensant envers les Noirs », l'ancien étudiant en sciences politiques souhaite bel et bien que l'éditeur Casterman placarde sur ses tomes un bandeau d'avertissement, voir que l'on fasse retirer le titre des librairies. La procédure en référé avait alors pour but d'accélérer le rythme.


Mais le tribunal a décidé de botter provisoirement en touche, en affirmant qu'il ne se prononcera sur la recevabilité de l'affaire qu'au 31 mai prochain. Et s'il s'avère compétent pour juger de cette histoire, il y aura encore la demande de caution formulée par la société Moulinsart à examiner, de l'ordre de 15.000 €. En effet, la justice belge permet de demander une caution de solvabilité lorsque le plaignant est de nationalité étrangère.

« La position de Casterman est de s'opposer au retrait. Cela fait 80 ans que cet ouvrage, qui n'est qu'une photographie de sentiments de l'époque, est distribué aussi bien en Europe qu'en Afrique, sans causer de problèmes », clamait l'éditeur et distributeur.

En outre, durant la séance d'aujourd'hui, Me Sandrine Carneroli, avocate de Moulinsart SA a également joué la carte du mauvais tribunal. Selon elle, celui de commerce serait plus à même de trancher dans une affaire qui relève du commercial. Évidemment, les avocats du plaignant rétorquent que la demande cible les droits subjectifs. Inutile donc d'aller embêter les gentils messieurs...

Enfin, il reste à régler le problème de documents que les avocats de Mbutu Mondondo ont soulevé : selon l'avocate de Moulinsart, lesdits éléments demandés n'existent simplement pas. « Hergé avait confié l'édition de son oeuvre, pour toute sa durée, à Casterman. » Aussi, impossible pour la société de fournir une pièce attestant qu'elle est décisionnaire dans les questions relatives à l'édition et la publication de ces livres.

La suite bientôt...



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.