Canardo, la mort aux yeux verts : meurtres, migrants et syndicalisme

Florent D. - 03.10.2016

Manga/BD/comics - Univers BD - Canardo Sokal enquête - Belgambourg Canardo meurtres - migrants syndicalisme Wallonie


Canardo nous avait laissés sur un sentiment d’inassouvi, avec Mort sur le lac, le 23e album. 18 mois plus tard, la suite est enfin disponible : La mort aux yeux verts. Sur les rives du lac belgambourgeois, les migrantes assassinées ne font plus recette, on s'attaque aux flics.

 

 

 

Les amis partent toujours trop tôt, et la mort de l’inspecteur Garenni n’est pas de tout repos pour Canardo. D’autant que la génétique s’en est mêlée : tel père, telle fille, et Angela a embrassé le même métier que son géniteur, manifestement frappé par l’orage. Pas crédible pour la petite qui arrive à convaincre Canardo d’aller enquêter, discrètement, sur l’assassinat de son ami. 

 

L’immigration clandestine qui était au cœur du tome 23 revient par la petite porte de cet album, alors que la Duchesse du Belgambourg elle-même est confrontée à des poussées d’un syndicalisme inattendu dans le pays. Ce dernier protège et soutient des vagues d’immigrations venues de Wallonie. Les hautes sphères du pouvoir fulminent. On sort quelque peu de la pêche à l’anguille en eaux plates, pour traquer celle qui, sous roche, menace d’abattre tout le monde...

 

 

Toute l’équipe est ainsi remise sur le pied de guerre : Benoît et Hugo Sokal ainsi que Pascal Regnauld, car voici que le Belgambourg s’apprête à connaître les heures sombres de la guerre. Voici quelques planches, pour un avant-goût...

 

 



Pour approfondir

Editeur : Casterman
Genre : bandes dessinees...
Total pages : 48
Traducteur :
ISBN : 9782203092129

Canardo (Tome 24) - La mort aux yeux verts

de Benoît Sokal

Quand Canardo se lance à la poursuite de l'assassin de son vieil ami Garenni, ce n'est pas vraiment pour le remettre aux mains de la justice !

J'achète ce livre grand format à 11.50 €

J'achète ce livre numérique à 7.99 €