Caricature : Pahé aiguise sa plume contre Bongo Gabon SA

Clément Solym - 05.10.2009

Manga/BD/comics - Univers BD - gabon - caricaturiste - pahé


Le caricaturiste gabonais, Pahé (Patrick Essono de son vrai nom), compte bien se croquer dans les largeurs le nouveau président du Gabon, Ali Bongo. Celui-ci a été élu à la tête du pays avec 41,73 % des voix, reprenant la suite de son père Omar Bongo, décédé en juin dernier, précise l'AFP.

Pahé explique : « Certains s'étonnent que je sois opposant. Ça me paraît évident. Je suis né sous Bongo, j'ai grandi sous Bongo, je ne veux pas mourir sous un Bongo. Le Gabon est devenu une monarchie, une société anonyme propriété des Bongo. C'est Gabon S.A ».

D'ailleurs dans l'une de ses caricatures, on peut voir Ali Bongo transformer la phrase (avec faute authentique) « vives la démocratie gabonaise » en « vives la Maunarchie gabonaise ». Le dessinateur compte taper sur tous les travers ou rumeurs courant sur le nouveau président, difficultés d'expression, « capacités limitées », accès de violence...

Pour Pahé « c'est de bonne guerre » car « ici, les hommes politiques aiment bien rire du Canard Enchaîné ou de Charlie hebdo, mais ils n'aiment pas quand on rit d'eux ». Et d'affirmer : « Quand on me dit que je suis 'subversif' ou 'irrévérencieux', je le prends comme un compliment. Ça prouve que je dérange, que quelque part je fais quelque chose qui les gêne » avant d'ajouter « mais, ce qui m'énerve le plus c'est qu'ici, personne n'ose dénoncer, aucun artiste ou presque ne s'est engagé. »

Le caricaturiste n'envisage pas pour l'instant de travailler dans un journal : « Ils appartiennent tous à quelqu'un. Un journal indépendant au Gabon ? Pour combien de temps ? Au moins sur mon blog, je fais ce que je veux »