Casting Astérix : la misère sociale gagne le village gaulois

Clément Solym - 13.02.2015

Manga/BD/comics - Univers BD - Astérix Obélix - figurants Gaulois - personnages BD


Introduire des personnes réelles dans son propre roman n'est pas une méthode nouvelle. Depuis plusieurs années, les écrivains et romanciers ouvrent leurs histoires aux gens de la vie de tous les jours, bien souvent pour de nobles causes. Chez Astérix, on se met au diapason, mais avec pour seule intention, le buzz web. Catastrophe au pays des Gaulois.

 

 

 

 

 

Du 9 au 20 février, les Éditions Albert René proposent aux lecteurs de devenir un personnage de second plan, dans le prochain ouvrage que réaliseront Ferri et Conrad – qui ont déjà remplacé Uderzo pour le dernier album, Astérix chez les Pictes. Pour prendre part au casting, qui sélectionnera deux futurs irréductibles, les critères sont divers.

 

Il suffit sur cette page de poster une photo de soi, de face, déguisé en l'un des personnages de la célèbre série. Quelques contraintes à respecter, mais dans l'ensemble, rien de bien méchant. 

 

On se souviendra qu'en 2005, plusieurs grands noms de l'édition américaine avaient décidé de défendre le Premier Amendement de la Constitution américaine, en vendant une présence dans leur livre. Les heureux participants à une vente aux enchères verraient leur prénom et nom inclus dans les livres. Et parmi les écrivains, Stephen King, ou encore John Grisham et Neil Gaiman.

 

Plus près de nous, c'est George RR Martin qui offrait pour 20.000 $ de tuer dans son futur livre une personne réelle. Sauf que l'argent récolté, que ce soit en 2005, ou en 2014 avec Martin, allait directement à des organisations caritatives ou des prises de position en faveur de la liberté. 

 

Ann Cleeves, en 2009, avait également mis aux enchères une présence dans l'un de ses ouvrages. Pour 2700 €, on pouvait y retrouver son nom et prénom, également, et toujours avec dans l'idée de verser la somme à une association – il s'agissait de celle des îles Shetland. Une jeune fille s'était en effet suicidée et un fonds avait été créé, administré par les enseignants d'écoles secondaires. Ces derniers avaient alors à charge de conserver un morceau de la mémoire de la jeune fille.

 

Chez Astérix ? Eh bien on a atteint le fond du panier crevé : « Vous avez toujours rêvé d'apparaître dans les aventures de votre gaulois préféré… ? C'est désormais possible ! Deux fans seront caricaturés dans le nouvel album ! » Aucune grande cause, pas d'intérêt spécifique, pas d'autres enjeux que l'animation d'une communauté à travers un réseau social. 

 

Pour mémoire, le prochain opus sortira le 22 octobre 2015. Et buzz pour buzz, on se dit que ça sent plus que le poisson pas frais, dans le village des irréductibles. C'est César, qui doit se marrer...