Cette génération de réalisateurs politisés qui a réinventé Hollywood

Partenaire - 13.12.2017

Manga/BD/comics - Univers BD - nouvel Hollywood cinéma - steven spielberg oscars - easy rider cinéma


On appelle “Nouvel Hollywood” cette jeune génération de réalisateurs politisée, notamment par la guerre du Vietnam, qui a pris d’assaut à la fin des années 60 les inaccessibles grands studios d’Hollywood. Ce véritable essai en bande dessinée éclaire sur cet âge d’or et revient sur les points communs qui lient les œuvres de Scorsese, Coppola, Altman, Peckinpah, Romero, Cimino et bien d’autres... 

 

En partenariat avec les Éditions Le Lombard
 


 


Saviez-vous à quel point le film Easy Rider fut improvisé ? Lorsque Dennis Hopper et Peter Fonda eurent l’idée de faire Easy Rider, ils se rendirent compte qu’ils n’avaient plus qu’une semaine pour réaliser et présenter une séquence pour convaincre les studios. La veille du tournage, constatant qu’il manquait un chef opérateur, Hopper proposa le poste à la cantonade et c’est une photographe new-yorkaise qui passait par là qui fut choisie.

Le lendemain, Hopper distribua des acides à son équipe et le tournage se fit dans la plus grande confusion. Le test fut accepté et la séquence, tournée dans un cimetière de La Nouvelle-Orléans, fut intégrée au film, mais la grande majorité de cette première équipe technique démissionna. 

 

Saviez-vous qu’à 28 ans, Steven Spielberg avait déjà beaucoup d’assurance ? Début 1976, le succès de Jaws avait tellement grisé le jeune Steven Spielberg que celui-ci était persuadé qu’une pluie d’Oscars allait lui tomber sur la tête. Sûr de lui, il invita une chaîne de télévision à venir filmer sa réaction devant la retransmission des nominations, mais son nom n’apparut jamais dans la section du meilleur réalisateur.

Les téléspectateurs découvrirent en direct un Spielberg outré autant que dépité : « J’y crois pas ! J’y crois pas ! Ils ont pris Fellini à ma place ! ». Le 29 mars 1976, lors de la remise de l’Oscar du meilleur lm, ce sont heureusement les réactions en plan serré des producteurs de Jaws que le réalisateur de la cérémonie choisit de montrer, tandis que Michael Douglas et Saul Zaentz recevaient leur prix pour Vol au-dessus d’un nid de coucou. 

 

Jean-Baptiste Thoret est l’incontestable spécialiste français du cinéma américain des années 70. Homme de radio et de télévision, il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages sur les cinémas américain et italien. Il est, depuis plusieurs années, le Monsieur Cinéma de Charlie Hebdo


Brüno s’est créé un nom dans la bande dessinée grâce à ses mises en scène directe- ment inspirées de la blaxploitation et du Nouvel Hollywood telles que Lorna et ses séries Tyler Cross et Inner City Blues

 

Les Éditions Le Lombard vous proposent d'en retrouver un extrait : 





Jean-Baptiste Thoret, Brüno – Le nouvel Hollywwod, d’Easy Rider à Apocalypse now – Éditions Le Lombard – 9782803636945 – 10 €

Pour approfondir

Editeur : Lombard
Genre :
Total pages : 96
Traducteur :
ISBN : 9782803636945

La Petite Bedetheque Savoirs T.7 ; Le Nouvel Hollywood ; D'Easy Rider A Apocalypse Now

de Thoret, Jean-Baptiste ; Bruno(Auteur)

On appelle " New Hollywood " cette jeune génération politisée de réalisateurs, notamment par la guerre du Vietnam, qui a pris d'assaut à la fin des années 60 les inaccessibles grands studios d'Hollywood. Ce véritable essai en bande dessinée nous éclaire sur cet âge d'or et revient sur les points communs qui lient les oeuvres de Scorsese, Coppola, Altman, Peckinpah, Romero, Woody Allen et bien d'autres.

J'achète ce livre grand format à 10 €