Chasse au pirates de l'anime One Piece sur BitTorrent

Clément Solym - 27.01.2011

Manga/BD/comics - Univers Manga - fractale - manga - anime


La chasse aux pirates sur le réseau BitTorrent se poursuit, avec désormais les producteurs de la série Fractale, qui ont demandé à leur distributeur, Funimation, de mettre un terme à sa diffusion illégale en ligne.

Comme souvent quand on parle de réseau BitTorrent, c'est TorrentFreak qui dévoile l'affaire. Pour couper court à la violation de copyright présumée, le distributeur Funimation a été sommé par les producteurs de prendre les mesures qui s'imposent.

De toute manière, les producteurs ont décidé d'arrêter tout bonnement la diffusion de la série aux Etats Unis, tant que les copies pirates n'auront pas disparu du web. L'idée que ce chantage puisse avoir un quelconque effet sur le piratage des oeuvres relève du doux délire cependant. Et probablement l'une des pires erreurs qui puissent être faites.

En effet, cette décision n'a fait qu'augmenter la demande en copie pirates. Et bien-sûr l'offre a suivi.

Finalement, les producteurs de Fractale, qui ont manifestement réalisé l'immensité de leur bêtise, sont revenus sur leur décision, autorisant à nouveau la diffusion en ligne de l'anime en Amérique sur Hulu.

Quelques jours après cet épisode plutôt cocasse, Funimation s'est encore distingué dans la lutte (pas très efficace) contre le piratage d'animes. La société a lancé des poursuites judiciaires contre 1337 utilisateurs de BitTorrent pour le téléchargement abusif de l'épisode 481 de One Piece. L'avocat Evan Stone, déjà connu pour des affaires similaires, est employé par Funimation pour l'occasion.

Les sites pointés du doigt pour la mise à disposition du fichier en question sont IsoHunt, KickAssTorrent et Nyaatorrents. Leur rôle dans le piratage des oeuvres serait particulièrement important.