Clopinard, Le Prince Rollin et Belloy : Albert Uderzo, avant Astérix

Florent D. - 01.12.2017

Manga/BD/comics - Univers BD - Uderzo vente enchères - uderzo asterix bande dessinée - Uderzo Clopinard


A l’occasion de leur vente aux enchères de prestige de Bande Dessinée qui se déroulera le 17 décembre 2017 à Bruxelles, les experts et galeristes Alain Huberty & Marc Breyne rendent hommage au monument du neuvième Art qu’est Albert Uderzo, à travers un ensemble inédit de 70 dessins, provenant d'une collection particulière, jamais dévoilée au public.

 

Exposition Astérix à la BnF
ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

Des travaux de jeunesse réalisés par le dessinateur entre 1940 et 1963 qui offrent une véritable immersion au cœur de l’œuvre de jeunesse du dessinateur, avant la naissance du mythe Astérix. Si Albert Uderzo est connu à travers le monde pour être, avec René Goscinny, le père du célèbre duo gaulois, combien connaissent les nombreux héros créés avant la naissance d’Astérix et Obélix ?
 

Le 17 décembre prochain, Alain Huberty et Marc Breyne offrent l’opportunité de faire connaissance avec une galerie de personnages méconnus du grand public et partent à la rencontre des héros de jeunesse d’Uderzo que sont Stupido, Pitonet, Arys Buck, Le Prince Rollin, Belloy, Clopinard, Le Professeur Lacomête, Capitaine Marvel Junior, La Famille Moutonet ou encore Oumpah-Pah.
 

Des héros nés au début des années quarante, alors que le dessinateur n’est âgé que de treize ans, aux premières publications dans les magazines O.K , Bravo ou Tintin, ce sont les vingt premières années de carrière d’Uderzo qui sont à l’honneur. Une sélection de dessins, d’illustrations et de planches de jeunesse qui donne à voir toute l’ampleur du talent du dessinateur et laisse entrevoir son œuvre future.

 

Clopinard (1945)
 

Clopinard voit le jour en 1945. Albert Uderzo, alors âgé de dix-huit ans découvre dans les pages de France Soir, l’annonce d’un concours organisé par les Éditions Du Chêne. Le prix ? La publication pour le vainqueur de son album.
 

Uderzo réalise alors quelques croquis de son personnage baptisé Clopinard. Un petit bonhomme gai et malin aux sourcils épais et à la barbe blanche. Ancien grognard de Napoléon, ce personnage à la jambe à ressort est toujours de ce monde un siècle après sa glorieuse époque. Le secret de sa longévité ? L’absorption d’une poudre à canon magique (Clopinard n’aurait-il pas un petit air de famille avec Agecanonix ?)

Le personnage retient l’attention des Éditions du Chêne qui commandent au dessinateur 8 planches pour une aventure de Clopinard. S’en suivra un album, Les Aventures de Clopinard, le Dernier des Grognards, publié en 1946. L’aventure BD commence alors pour Albert Uderzo.
 

La vacation proposera notamment les croquis à l’encre de Chine grâce auxquels Albert Uderzo remporte le concours des Éditions du Chêne, accompagnés de la lettre de l’éditeur mentionnant son intérêt pour son travail (lot 303, estimation 800/1000 euros), ainsi qu’une encre de Chine signée, pour la planche 2 de l’histoire publiée aux Éditions du Chêne en 1946 (lot 304, estimé 1 500 / 2 000 euros)
 

Arys Buck (1946) et Le Prince Rollin (1947)
 

Enthousiasmé par le succès de sa première commande par les Editions du Chêne, Albert Uderzo dédie le plus clair de son temps à dessiner. À la même époque, l’hebdomadaire O.K, journal spécialisé dans la bande dessinée humoristique voit le jour sous la houlette de René Detire. Lors d’une rencontre, les deux hommes imaginent le personnage d’Arys Buck. Un grand prince blond et fort, accompagné de Cascagnasse, un petit moustachu pourvu d’un casque ailé qui revêt déjà des allures d’Astérix.
 

Muni d’Arianne, son épée magique, ce héro entraine le lecteur dans un haut Moyen-Âge fantastique et connait un franc succès à partir du numéro 29. Le catalogue offre une sélection de planches publiées entre janvier et avril 1947 (lots 306 à 317, estimés entre 1 200 et 2 000 euros).

À l’issue de cette série, Uderzo donne naissance à son fils : Le Prince Rollin, dans une série éponyme, La Magnifique Aventure du Fils d’Arys Buck : Le Prince Rollin, publiée à partir du 26 juin 1947. Rollin est un grand athlète brun flanqué d’un comparse petit et gros qui répond au nom de Teutatès. On remarque que l’on retrouve déjà dans les créations d’Uderzo ce type de duo formé par un personnage fort et un petit pataud (lots 318 à 326, estimés entre 1 200 et 2 500 euros).
 

Belloy (1948)
 

Un autre protagoniste rejoint les pages de O.K : Belloy. Toutefois, lui n’a aucune filiation avec Arys Buck et le Prince Rollin puisque c’est une enfant trouvé. Ses premières aventures qui ont pour décor un haut Moyen-Âge folklorique, paraissaient le 29 janvier 1948.

Recueilli et élevé par un vieux paysan, le Père Hoc, Belloy découvre à l’âge adulte qu’il est pourvu d’une force herculéenne et est doté d’une quasi-invulnérabilité. Son épaisse musculature ne pouvant être transpercée par aucune lame, le jeune homme sera baptisé « le chevalier sans armure ». Il vit avec son père adoptif une série d’aventures à la tonalité humoristique qui prendront fin avec le départ d’Uderzo pour le service miliaire (lots 330 à 332, estimés entre 1000 et 2000 € et lot 345, estimé 2500 / 3000 €).

 

<

>