Comics : "Une misogynie démodée se maintient" dans les adaptations

Julien Helmlinger - 29.01.2015

Manga/BD/comics - Comics - Joss Whedon - Sexisme - Héroïnes


L'été dernier, visitant le plateau de tournage du second opus cinématographique des Avengers, Digital Spy a eu l'occasion de s'entretenir avec le réalisateur et producteur Joss Whedon. Au centre de la discussion se trouvait le manque d'épopées de superhéros prenant pour leaders des protagonistes féminins. L'interview se situait deux mois avant que Marvel et DC n'annoncent les prochaines productions Captain America et Wonder Woman.

 

 

 

Interrogé sur le manque de femmes à la tête des aventures de superhéros, le réalisateur Joss Whedon avait dénoncé : « Il s'agit d'un phénomène que l'on qualifie dans l'industrie de “gens stupides”. Il y a un authentique, récalcitrant, intraitable sexisme, une tranquille misogynie démodée qui se maintient. »

 

Le cinéaste américain confiait ne pas croire certains arguments parfois avancés dans le milieu. Par ceux qui soutiennent que les flops commerciaux des films Catwoman (2004) et Elektra (2005) avaient démontré que les productions mettant en scène des superhéroïnes ne marchaient pas. Pour Joss Whedon, « on a toujours une excuse » à invoquer pour justifier ses préjugés.

 

Évoquant notamment le succès de The Hunger Games, autre aventure « où les personnages sont plus grands que dans la réalité », il annonçait déjà que Marvel serait susceptible de faire sauter la barrière et que cela serait une bonne chose : « Mais il doit s'agir d'un bon film, d'un bon personnage, et la plupart des meilleurs personnages de Marvel sont la propriété de Fox, ne nous voilons pas la face. »

 

Une allusion au sexisme récurrent pour lequel les animateurs TV, des chaînes du groupe appartenant à Rupert Murdoch, sont parfois pointés du doigt ?