Commando Colonial : le loup gris de la désolation

Clément Solym - 05.07.2009

Manga/BD/comics - Univers BD - commando - colonial - loup


Après un premier tome réussi, j’ai pris le temps de me pencher sur la suite de cette série pondue par le prometteur duo Appollo & Bruno à qui l’on doit la série Biotope. On y retrouve le major Antoine de Robillard et son acolyte Rivière certainement un peu essoufflés après leurs précédentes aventures.

Leur avion, un sombre coucou rouillé, s’écrase lamentablement sur une île perdue de l’Océan Indien. Ce petit coin de paradis, qu’on n’échangerait pas contre un coin de parapluie, est le domaine d’un satrape des plus allumés : Joao Dos Santos est un producteur de coprah qui ne voit dans la Seconde Guerre mondiale qu’un vide économique. Après avoir pris du bon temps – pêche et bronzette sur la plage – nos aventuriers découvrent, ô surprise, que cette île est en fait une plaque tournante du ravitaillement nazi en mers du Sud.

Faits prisonniers par lesdits suppôts du Troisième Reich, ils sont embarqués à bord d’un sous-marin pour une croisière terne sans Gentil Organisateurs ni animations, hormis quelques bombardements. Robillard et Rivière Parviendront-ils à préserver les précieux documents qu’ils détiennent sur le débarquement allié en Afrique du Nord ? On ne vous dit quand même pas tout…
 

Ces deux pieds nickelés, censés représenter à eux seuls la France libre dans les colonies, me font par certains côtés penser à OSS 117. En moins drôle. Voire en pas drôle du tout. C’est bien le scénario qui pêche dans cet album, et les dessins de Brüno – excellent dans Inner city blues – relève le niveau du début à la fin. Les dialogues ne trouvent pas la pointe d’humour attendue et agacent ceux qui comme moi ne maîtrisent pas la langue de Goethe. Car Apollo nous claque deux ou trois pages parsemées d’allemand… Warum ?

Et encore, on vous épargne la pitoyable scène de ménage entre Robillard et Rivière, lorsque le premier se lie d’amitié avec le velu capitaine allemand.

Bon, assez palabré. Ceux qui ont aimé le premier tome et veulent absolument suivre cette série liront ce loup gris de la désolation en attendant un troisième opus plus convaincant.

Les autres n’ont qu’à venir avec moi au café…

Commando colonial, Le loup gris de la désolation, par Appollo et Brüno, publié dans la
collection Poisson Pilote des éditions Dargaud, 10,40 €