Comment adapte-t-on une bande dessinée en série d'animation ?

Clément Solym - 16.03.2009

Manga/BD/comics - Univers BD - Chico - mandarine - Azam


France Télévisions, représenté par Julien Borde, directeur délégué à la jeunesse au sein du groupe, est venu, hier après-midi, tenir une conférence avec une partie de l’équipe qui produit la série d’animation Mandarine & co. diffusée sur France 3 tous les dimanches matins à neuf heures.

France télévisions : un culture de l’adaptation des bandes dessinées

Julien Borde revendique une véritable pratique de service public. France 3 s’est inscrit, depuis déjà de nombreuses années, dans un travail d’adaptation de bandes dessinées françaises en séries d’animation. Et, désormais, l’ensemble de la production se fait en France. Le temps de la délocalisation d’une partie du travail à l’étranger pour limiter les coûts relève du passé. Un temps infini était perdu en correction, le choc des cultures jouant alors à plein.

Jacques Azam, qui a notamment illustré Le Livre des pourquoi, a signé déjà quatre albums dans sa série CHICO MANDARINE. C’est à partir de son univers que s’est créée cette animation proposée par France 3. Aux côtés de deux autres scénaristes, Jacques Azam travaille autour de ses personnages pour construire cette série qui se déroule toujours sur un rythme très soutenu. En sept minutes, les gags s’enchaînent sans un seul arrêt.

L’histoire d’une famille un peu particulière :

CHICO MANDARINE, c’est l’histoire d’une famille en apparence normale. Mais seulement en apparence. Chico Mandarine, le héros, est âgé d’une douzaine d’années. Il vit aux côtés de sa sœur Lulu, quelque peu hyperactive, de sa mère et d’un père toujours absent, dont on ne retrouve que la voix au téléphone. Là, où tout devient curieux, c’est l’animal de compagnie détenu par la famille : une vache qui parle et évolue comme un être à part entière…

Dans les albums de Jacques Azam, les histoires se déroulent sur deux pages. Il faut au moins cinq petites histoires pour faire un épisode de sept minutes d’animation. Un véritable concentré. Mais, si l’univers reste le même d’un côté comme de l’autre, les histoires sont différentes.

Mandarine and co. plébiscité par le public

Pour Jacques Azam, il s’agit là d’une expérience très positive, un apprentissage du travail de création en équipe. Et, pour l’instant, Mandarine & co. est un véritable succès. La série attire près d’un million de téléspectateurs chaque dimanche matin. Ce petit cartoon est ensuite disponible sur le site Internet de la chaîne.

Après une première saison de 78 épisodes, la deuxième est déjà lancée. France 3 cherche à proposer un contenu qui rassemble un public très large et c’est chose faite avec cette adaptation des albums de Jacques Azam qui se retrouve associé à ce passage à l’écran.