Dans la foulée de Marvel, DC Comics met l'accent sur la diversité

Antoine Oury - 09.02.2015

Manga/BD/comics - Comics - DC Comics Convergence - Divergence ligne éditoriale - diversité LGBT


Depuis quelques mois, l'éditeur de comics Marvel fait frémir d'impatience les fans, avec une fin annoncée de ses univers, et l'émergence de nouveaux, après l'événement Secret Wars au mois de mai. Simple hasard ou heureuse synchronisation, son rival historique DC Comics s'apprête à faire de même avec Convergence. Cette série exceptionnelle, en forme de baroud d'honneur, sera suivie par de nombreux titres inédits, avec une certaine recherche de diversité.

 


Starfire post-Convergence, par Amanda Conner

 

 

Dès le mois d'avril, la série Convergence sera disponible : en 89 épisodes, DC Comics fera le tour de 8 décennies de super-héros au sein de la maison, quelques mois avant la fin programmée de sa collection New 52, prévue pour juin. Contrairement aux plans de Marvel, il ne s'agira pas d'un reboot des univers développés depuis plusieurs années, mais seulement d'une toute nouvelle direction, avec une attention portée sur de nouveaux personnages.

 

Les différents titres déjà annoncés par DC sous la bannière Divergence donnent clairement la couleur : David F. Walker, auteur afro-américain de Shaft chez Dynamite, reprendra la série Cyborg avec Ivan Reis, Midnighter mettra en scène un personnage masculin LGBT sous la plume et le pinceau de Steve Orlando et ACO, tandis que Black Canary et Starfire seront tous deux consacrés à des super-héroïnes, titres assurés par Annie Wu, Irene Koh et Emanuela Lupacchino.

 

Ces quelques nouveaux titres, parmi ceux annoncés, ont vocation à apporter un peu de diversité dans la production DC, et, si possible, dans l'audience de la maison d'édition. L'effort est louable, quoiqu'un peu maladroit selon certains : les deux titres avec des leaders féminins semblent avoir condamné Batwoman et Supergirl, les deux séries-phares en matière d'héroïnes féminines. De la même manière, confier le personnage de Cyborg, afro-américain, à un représentant de la communauté semble à double tranchant.

 

20 nouveaux titres, et 4 miniséries ont été dévoilés par DC, dont Batman BeyondConstantine : The HellblazerDark Universe, Justice League of AmericaPrez, We Are Robin...

 

Les stéréotypes et la diversité sont devenus des enjeux importants pour le milieu du comics américain, régulièrement confronté à son sexisme, son machisme ou son conservatisme, même involontaire. Si les publics se sont diversifiés, la création et les lignes éditoriales peinent à rendre compte de ces changements : les nouveaux personnages créés par les deux éditeurs sont toujours en grand majorité des hommes, et les séries consacrées à des femmes le sont uniquement dès lors que le personnage s'est montré populaire.