Dare Dare Motus, l'agent secret et souris britannique de retour

Nicolas Gary - 19.09.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - Danger Mouse - série animée - britannique


Voici venu le temps où les grands regardent les petits, et sourient, convaincus qu'ils seront incompris. Et pour cause : ce n'est pas le temps des rires et des chants, mais celui de Dare Dare Motus, souris borgne, qui berçait de ses aventures la vie des plus jeunes, voilà plus d'une trentaine d'années. Cette série d'origine britannique était sortie en septembre 81, pour arriver l'année suivante sur TF1. Et voici, chers nostalgeeks, qu'elle revient...

 

 

 

 

Brian Cosgrove et Mark Hall ne sont plus aux commandes de Danger Mouse, le nom originel de la souris agent secret qui menait à bien de périlleuses missions, épaulée par Panikar, son fidèle second. À l'époque, Roger Carel avait donné sa voix pour la version française, traduite par Dare Dare Motus. Et, déjà, les parodies, clins d'œil et détournements étaient courants. On retrouvait assez facilement la satire d'un James Bond devenu rongeur, mais également les allusions à Alien, le film de Ridley Scott, et bien d'autres... 

 

Il faut donc, et je serais bien en peine de m'en excuser, être plus que trentenaire pour se souvenir avec précision de cette série animée, qui va pourtant renaître de ses cendres, avec la voix, pour la version britannique, d'Alexander Armstrong. Et la souris a été passablement relookée et modernisée pour l'occasion. Danger Mouse revient en 2015, et pour l'acteur comique qui lui prêtera vie et voix, « c'est à peu près aussi proche d'un emploi de rêve que ce que vous pourriez imaginer ». 

 

 

 

 

L'enregistrement des épisodes se fait actuellement, et l'acteur est extatique de travailler sur ce projet de revival. Prévue pour 52 épisodes, la diffusion se fera sur la chaîne CBBC à partir de 2015. 

 

Si Danger Mouse, version années 80, disposait de multiples gadgets pour lui venir en aide, sois assuré, lecteur, que cette révision XXIe siècle aura plus que jamais une artillerie de technologies et d'effets high-tech bien plus imaginatifs qu'à l'époque. Il est certain que pour séduire le jeune public, il sera au moins indispensable que Danger Mouse soit pourvu d'une Apple Watch. (via BBC