De la BD chez Sotheby's : 650.000 € d'enchères... en demie teinte

Clément Solym - 05.07.2012

Manga/BD/comics - Univers BD - Hergé - enchères - ventes


Une première chez Sotheby's qui organisait hier à Paris, mercredi 4 juillet, une vente aux enchères de bande dessinée avec 95 lots, comprenant des planches originales des artistes les plus emblématiques du milieu comme Walter Minus, Hugo Pratt, Serpieri, Hergé, Uderzo.


C'est près de 650.000 euros que Sotheby's réalise avec notamment une planche originale de L'Etoile mystérieuse d'Hergé, emportée à 234.750 euros (frais compris). Dessinée en 1941, elle était estimée entre 220.000 et 240.000 euros.


Les Aventures de Tintin Tome 10 L'étoile mystérieuse

Une étoile est née, et à retrouver

dans notre librairie



Le Gorille a bonne mine, planche originale à l'encre de Chine de Franquin pour Spirou et Fantasio, fait le deuxième plus gros chiffre, emportée à 70.350 euros (frais compris) pour une estimation de 65.000 à 75.000 euros.

 

Le Crabe aux pinces d'or (Lot 18), hors-texte annoté par Hergé, était une autre pièce majeure de la vente et n'a pas trouvé preneur. Cette encre de Chine de 1944 était estimée entre 240.000 et 260.000 euros.« C'était une pièce très r are puisqu'il n'existe que quatre hors-texte de Hergé mais les enchérisseurs, à cette hauteur d'estimation, préfèrent miser sur des planches traditionnelles de bande dessinée », a reconnu auprès de l'AFP l'expert Jean-Marc Thévenet, ancien directeur du Salon international de la BD d'Angoulême.


« Ce marché est encore en train de se structurer », a-t-il ajouté.


Un succès donc pour l'entreprise inédite de Jean-Marc Thévenet, le spécialiste en charge de la vente. Ancien rédacteur en chef du magazine Pilote dans les années 1980 et directeur du Festival international de bande dessinée d'Angoulême de 1998 à 2006, Jean-Marc Thévenet a réussi à ouvrir un nouveau marché en offrant ses lettres de noblesse à la BD, connu aussi sous le nom de 9e art. 



Mise à jour  13h47 :


Il est temps de revenir sur cette vente aux enchères au succès plutôt mitigé pour tous connaisseurs et amateurs de bande dessiné.« Pour une première, on est content, même s'il y a eu quelques déceptions avec Le Crabe aux pinces d'or d'Hergé et des œuvres invendues. Pour une vente inaugurale, nous sommes satisfaits et c'est pour nous un succès », affirme le service Presse de Sotheby's en revenant sur la vente d'hier.

 

« Certes, on n'atteint pas encore le marché, notamment quand on se réfère à la vente chez Tajan qui a fait un chiffre d'affaires global de 1,250 million €, mais nous avons réussi à augmenter la côte d'artistes sur le marché de l'art contemporain avec Lorenzo Mattotti et Michaël Matthys par exemple. Notre volonté était de nous démarquer des autres maisons en mettant en enchère uniquement des œuvres originales, mis à part un album, pour que les artistes de bande dessinée intègrent le marché de l'art », ajoute le service Presse de Sotheby's.


Point trop n'en faut...


Sotheby's ne revient pas clairement sur son pourcentage de vente, 2/3 d'invendus environ, et préfère marquer le coup en assurant une place originale dans le marché de la BD : considérer des planches uniques comme des œuvres, et des artistes-dessinateurs qu'il s'agit de reconnaître comme des peintres.

Or l'idée n'est finalement pas si nouvelle, loin de là. Les fins connaisseurs savent déjà que la maison Acturial a démarré fin juin une série d'expositions autour de l'œuvre de Bilal qui fait sa tournée à New York, Pékin et Berlin, présentant des toiles de l'artiste. Ses œuvres seront d'ailleurs mises en enchères cet automne chez Acturial (voir notre actualitté).


La fameuse vente aux enchères chez Tajan, sous l'expertise de Daniel Maghen, fut elle-même orientée dans ce sens : « Fort de son expérience de galeriste depuis plus de 20 ans et précurseur dans la vente des originaux, sa volonté a toujours été de défendre et d'imposer la Bande Dessinée comme un Art Majeur. », a souligné ComicBox.

 

Fier de la vente de L'Etoile mystérieuse d'Hergé enmportée à 234.750 euros, « une bonne moyenne » sur le marché selon le service de Presse de Sotheby's, il convient de revenir sur l'événement qui fut honnête dans sa vente inaugurale mais réellement un échec. 


Toutefois, ce matin, la réaction sur Twitter de BDGest était lourde de sens : 

 


Sur 17 Hergé mis en vente, seuls 9 ont été emportés contre 8 invendus. Un catalogue de 95 lots qui ressort, suivant les résultats mis en ligne par Sotheby's, avec seulement 27 adjucations. « Ce marché est encore en train de se structurer », confiait Jean-Marc Thévenet à l'AFP. 

 

Pourtant, lors d'une proposition à la vente par la maison Acturial d'un dessin original d'Hergé  réalisé pour la couverture de Tintin en Amérique, précédemment acquis en 2008 par un particulier au prix de 764.218 euros, l'œuvre a été vendue 1.338.509,20 euro (voir notre actualitté). La vente aux enchères chez Tajan, sous l'expertise de Daniel Maghen,  a obtenu une vente au chiffre d'affaires de plus de 1 million d'euros le 16 octobre dernier. Le 9e art a déjà dépassé le simple cadre de la bande dessinée et semble s'être d'ores et déjà intégré dans un marché bien réel et friand.


Et merci à Netmedia