Deadpool part en guerre, pour un paquet de pognon

Clément Solym - 18.11.2015

Manga/BD/comics - Comics - Deadpool comics - film Marvel - paquet pognon


Marvel souhaite accompagner la sortie du film Deadpool, avec ce que la Maison des Idées sait faire le mieux : des comics. Une série de cinq petits volumes, intitulée Deadpool and the Mercs for Money mettra en scène le super héros, roi des loosers. De quoi profiter de deux canaux pour faire mieux connaître le personnage au grand public, alors que la promotion du film battra son plein.

 

 

 

Deadpool est prévu pour le 4 février prochain, à Singapour, si certains avaient besoin d’une excuse pour faire le voyage. Le héros appartient à l’univers des X-Men et la superproduction s’inscrit dans la multitude de spin-off que Marvel déploie. La réalisation a été confiée à Tim Miller.

 

Mais qui est Deadpool ? Eh bien, un mercenaire qui, après une expérience scientifique plus ou moins correctement menée, se retrouve doté d’une force hallucinante, et d’une capacité à régénérer ses tissus. Très pratique, quand on tombe de vélo et que l’on se râpe le coude. Ou qu’on empoigne pendant plusieurs minutes une casserole brûlante. 

 

Avec ça, Deadpool est doté d’un humour décapant, grinçant et passablement irritant quand on fait partie de l’entourage proche. 

 

Cullen Bunn, catapulté scénariste des cinq tomes que produira Marvel, assure que la série sera un carton absolu, parce que l’équipe de dessinateurs et lui ont mis toutes leurs tripes – et pas nécessairement au sens figuré. Une sorte de défouloir, quelque part entre Les Douze Salopards et The Expendables, avec une sorte de soldat Ryan à sauver en plein milieu. Mais au lieu d’un soldat, c’est un gros magot qui est à prendre.

 

Surtout que Deadpool a recruté de gros bras pour mener à bien cette mission : Foolkiller, Terror et Slapstick, qui, comme on le sait, sont tout aussi déjantés que leur patron...

 

Pour les dessins, on retrouvera Declan Shalvey, John Tyler Christopher, Mike Hawthorne et Ron Lim. Salva Espin jouera la phase des illustrations des couvertures. IGN n’a laissé que deux planches intérieures à découvrir.